• PIKKU dans le décompte !
    PIKKU dans le décompte ! Vous aimez Björk, Cocorosie, le basson, le ukulélé, le kalimba, les chants en japonais ou en polonais ? Alors, l’album de…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait

Indoor Living (Reissue)

Écrit par

Superchunk ou l’archétype du groupe sympa au succès (plus que) mitigé.

Sorti en 97, « Indoor Living » signe un cap dans la discographie du groupe toujours en activité de nos jours (même si leur parcours semble aujourd’hui s’opérer en dilettante).

Sixième album de leur discographie (aux côtés de nombreux Eps), il fait suite à « Here Where The Strings Come In », soit leur essai le plus convaincant en terme de succès commercial (mais tout est relatif).

Mis à l’écart pendant de nombreuses semaines dans un coin perdu (déjà entendu parler de Bloomington dans l’Indiana, vous ?), le groupe va se consacrer à l’enregistrement de leur elpee le plus mature jusqu’alors.

Arrivé à un croisement de chemins crucial, il sait qu’il est plus près du néant que des étoiles, et que sans doute, ses heures de gloire sont déjà derrière lui.

Tranchant radicalement avec une méthode de travail qui leur réussit plutôt bien jusqu’alors (enregistrer à la hâte et dans des conditions parfois précaires à la cadence élevée d’un long playing par an), les quatre amis s’attèlent donc à concevoir cet opus charnière.

En résulte donc une production plus attentive aux détails (incursions de mélodies au synthétiseur par ci, harmonies vocales parfois bancales par là) et qui sonne comme un adieu désespéré à l’insouciance juvénile.

Désespéré mais jamais dépressif, Superchunk n’est d’ailleurs pas du genre à s’épancher en mode mollasson.

C’est donc bien entendu encore truffé de giclées de guitares bien bruyantes et de refrains enlevés que ce long playing s’étire en quarante-huit minutes des plus plaisantes.

Et si on peut y trouver trace d’une certaine fatigue ou du moins de certaines remises en question, il semble donner un nouveau souffle à la carrière de Superchunk.

Un souffle qui les aura donc portés jusqu’à nos jour, sans trop d’encombres.

Modeste et effacé, Superchunk n’a jamais signé le moindre hit digne de ce nom.

Affichant une certaine insouciance, il reflètera éternellement l’image de ces petits groupes adulés par une infime frange de fans eux aussi oubliés.

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Superchunk
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: Merge / Konkurrent
Lu 323 fois
Plus dans cette catégorie : « Sisyphus III »
FaLang translation system by Faboba