Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 83

Say I am you

Écrit par

The Weepies, c’est avant tout l’histoire d’un coup de foudre entre deux songwriters. La scène se passe au Club Passim, à Boston, où Steve Tannen vient présenter son premier album "Big Señorita". Dans le public, une fan : Deb Talan. Cette dernière a sorti un disque, "Something burning", que Steve écoute en boucle depuis quelques mois. Le concert s’achève et les deux musiciens passent le reste de la nuit à jouer ensemble, intimidés et charmés. De là naîtra un premier essai "Happiness" (2003). "Say I am You" est le second opus du groupe. Dès l’ouverture ("Take it from me"), le duo promet une pop légère sans être naïve, discrète mais terriblement efficace. Guitare en bandoulière, le couple se partage le chant : tantôt elle, tantôt lui. Et puis, ensemble, leur voix s’épousent pour le meilleur. Les morceaux s’enchaînent et, sans rien révolutionner, vont pourtant à l’essentiel ("World spins madly on" ou "Suicide blonde", qui évoque l’écriture sombre d’Elliott Smith). De comptines douces-amères ("Nobody knows me at all", "Not your year") en vérité désarmantes ("Love doesn’t last too long"), les Weepies restent optimistes dans le désespoir. Sur la pochette de "Say I am You", deux petits oiseaux. Deux hirondelles, peut-être, qui ont fait un printemps.

Informations supplémentaires

  • Band Name: The Weepies
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: Munich
Lu 306 fois
Plus dans cette catégorie : « Stella Transmit Disrupt »