• Pas si MOU que ça !
    Pas si MOU que ça ! MOU dévoile aujourd'hui "Katanas et kimonos", un nouvel extrait de son premier album intitulé « Bijoux d'amour ». Ce titre figure de…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

In The… All Together

Écrit par Michel Serry

2009 est l’année du grand retour de Skyclad. Le groupe anglais est considéré comme l’un des premiers, si pas le premier groupe de Folk Metal. En 1990, Martin Walkyier le chanteur de l’excellent groupe trash Sabbat s’associe à Steve Ramsey et Graeme English (NDR : tous deux anciens membre de Satan, le légendaire groupe de la NWOBHM) et décident d’ajouter des sonorités folk à leur musique en engageant une violoniste. Si ce genre de pratique est devenu courante aujourd’hui, elle suscite à l’époque une petite révolution dans le monde du heavy metal. Les textes de Walkyier se voulaient engagés et humoristiques et forgeaient, au même titre que le recours au violon, l’originalité de la formation.

Suite aux sempiternelles divergences musicales (et autres), Walkyier décide d’abandonner le navire en 2001. Après son  départ, le combo engage Kevin Ridley pour assurer les vocaux et publie un album intitulé « A semblance of normality », en 2004. Cette galette connaît un certain succès, malgré l’absence de son chanteur/parolier original. Cinq longues années plus tard, Skyclad nous revient pour un tout nouvel elpee intitulé « In The … All Together ».

Le combo s’est exilé en Italie pour enregistrer son nouvel opus sous la houlette du guitariste/producteur Dario Mollo (The Cage, Voodoo Hill). Et le résultat est tout à fait probant. Bien sûr, la voix et le style de Walkyier font cruellement défaut à cette galette ; Ridley se contentant d’assurer honnêtement ses parties là où l’ancien Sabbat excellait. Hormis cette réserve, la musique des Britanniques est toujours aussi jouissive. Un parfait mélange de heavy metal classique et de folk. Moins extrême que les nouvelles pointures du genre comme Eluveitie, Finntroll ou Korpiklaani, mais tout aussi festif.

Après une intro étrangement ‘moderne’ pour un tel groupe (NDR : des sonorités empruntées à des téléphones et des claviers d’ordinateurs), on entre dans le vif du sujet. Ainsi, Ridley emprunte des vocaux légèrement plus âpres qu’habituellement, sur « Words upon the street ». Les ‘lead’ guitares de Steve Ramsey sont lumineuses. Le violon de Georgina Biddle apporte cet aspect folk à la solution sonore ; des interventions qui en fait toute sa spécificité. Les Anglais alternent les morceaux folk métal festifs « Still Small Beer », « The Well-Travelled Man » et des titres métal plus classiques tels que « Black Summer Rain » ou « Modern Minds ».

Le combo s’aventure même sur des rivages folk un peu éloignés des côtes celtiques fréquentées traditionnellement. Il a ainsi recours à une guitare hispanisante et un violon tzigane sur le dépaysant « Babakoto ».

Un retour attendu et apprécié !

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Skyclad
  • Genre: Metal/Prog/Noise
  • Label Prod: Scarlet
Lu 773 fois
FaLang translation system by Faboba