• Will Butler insatiable…
    Will Butler insatiable… Will Butler publiera son deuxième elpee solo en septembre 2020. Au cours des cinq dernières années, Will Butler a sorti…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

REPORTS

Le concert BOTA KIDS - NEPHTYS, prévu le 08.04.2020 à la Rotonde et reporté au 23.09.2020, aura lieu le 18.11.2020 à 15h00.
Les tickets restent valables.

Le concert de NEPHTYS, prévu le 08.04.2020 à la Rotonde et reporté au 23.09.2020, aura lieu le 18.11.2020.
Les tickets restent valables.

Le concert de EASY LIFE, initialement prévu le 24.11.2020 à l’Orangerie est reporté au 02.04.2021.
Les tickets restent valables. 

CHANGEMENT DE SALLE

Vu la forte demande de tickets, le concert de WINTER WOODS, prévu le 13.02.2021 à la Rotonde aura lieu à l'Orangerie

ANNULATIONS

Le concert de WARGIRL, prévu le 17.03.2020 au Witloof Bar, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de PINEGROVE – BUCK MEEK, initialement prévu le 19.03.2020 à l’Orangerie, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de HATARI - CYBER, prévu le 31.03.2020 à l’Orangerie, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de GOOD MORNING, prévu le 16.04.2020 au Witloof Bar, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de JFDR, prévu le 15.10.2020 au Witloof Bar, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

NOUVEAUX CONCERTS

SÓLEY
12-02-2021

TRICKY
14-03-2021

YELLOWSTRAPS
05-05-2021

http://www.botanique.be

Christophe Mae, Typh Barrow, Marc Lavoine, Cali, Roscoe et April sont venus s’ajouter à la programmation pour l’édition 2021 des Franofolies de Spa.

A ce jour, l’affiche se présente comme suit

Le programme de 2021 :

    Jeudi 22 juillet : SOPRANO, SUAREZ, GLAUQUE, YUZMV, JAKBROL, ...    

    Vendredi 23 juillet : CLARA LUCIANI, STEPHAN EICHER, SHARKO, ROSCOE, ...    

    Samedi 24 juillet : LOIC NOTTET, TYPH  BARROW, CHRISTOPHE MAE, CALI, ..    

     Dimanche 25 juillet : VITAA & SLIMANE, MARC LAVOINE, APRILE, ...

http://www.francofolies.be

jeudi, 30 juillet 2020 17:29

Pas de Leffingleuren en 2020 !

Il y a quelques semaines, le Leffingeleuren avait annoncé que cette année serait ‘Leffingeleuren Open Air’.

Malheureusement, dans les circonstances actuelles, il n'est pas possible de mettre en œuvre ces plans. La flambée du virus et les récentes mesures du Conseil de sécurité rendent impossible l'organisation d'un festival en septembre.

Il n’y aura pas de Festival Leffingeleuren en septembre pour la première fois en 44 ans. Rendez-vous les 10-11-12 septembre 2021.

Le club De Zwerver a cependant rouvert ses portes et propose des concerts, devant un public réduit.

31 juillet Vito + Meskerem Mees (derniers billets)

1er août Musique Taz Jong avec Peenoise, Partners, Vanessa, Kids With Buns (entrée gratuite sur réservation)

7 août Kel Assouf solo + Scrap yard (complet)

8 août Rhea (épuisé)

14 août Rumeurs + Chibi Ichigo

15 août Hi Hawaii + Brik Tu Tok

http://www.dezwerver.be

http://www.leffingeleuren.be

mardi, 28 juillet 2020 09:23

Sem Palavras, Cem Palavras

Homem em Catarse, c’est le projet d’Afonso Dorido, un Portugais responsable de quatre disques à ce jour, dont deux mini-albums et deux elpees. « Sem Palavras, Cem Palavras » constitue donc son second long playing.

La biographie mentionne que la musique de Homem em Catarse navigue à la croisée des chemins de Slowdive, Durutti Column et Explosions In The Sky, mais un E.I.T.S. sous sa forme la plus atmosphérique, alors. Durutti Column, c’est une certitude. A cause de ce toucher de guitare et puis de ce climat empreint de mélancolie si caractéristique. Et le titre « Hey Vini ! » n’est autre qu’un hommage rendu au guitariste, Vini Reilly. Et puis des pistes comme le bonus track ainsi que « Marie bonheur », un morceau qui bénéficie du concours du violoniste Graça Carvalho et de la violoncelliste Marguarita Pereira, en sont de nouvelles illustrations. Mais Afonso ne se contente pas de jouer de la gratte, le plus souvent en picking ; il se consacre également aux synthés, aux percus et autres machines en compagnie de Pedro Sousa, qui se charge également de la production. Pas de voix, mais des chœurs sur « Yo La Tengo » (NDR : un clin d’œil adressé au trio de Hoboken ?). Et puis un poème (‘Sans paroles, sans mots’), reproduit dans le booklet, qui a inspiré les titres de cet opus. Le plus enlevé ? Le post rock « Dancas marianas ». Afonso y joue de la basse, en s’appuyant sur les boucles de guitare qui impriment le tempo. Bref, un album émouvant à l’esthétique romantique et harmonieuse que votre serviteur conseillera aux nostalgiques de Durutti Column, quelque peu disparu des radars, depuis 2014, soit depuis les deux attaques cérébrales dont a été victime Vini Reilly…

 

Pepe Wismeer est un duo drivé par Anne-Laure Therme et Damien Van Lede, une formation responsable d‘une vingtaine d’albums depuis 1999 et dont la musique expérimentale navigue aux confins de l’indus, du dark folk et de l’ambient.

Actif chez Ilitch, Thierry Müller alias Ruth Ellyeri (c’est son anagramme) est compositeur et multi-instrumentiste. Tout aussi expérimentale, sa musique est encensée par des artistes comme Lee Ranaldo (ex-Sonic Youth), Edward Ka-Spell (Legendary Pink Dots), Tim Gane (Stereolab) ou encore Steven Stapleton (Nurse with Wound). 

De la rencontre entre Pepe Wismeer et Thierry Müller ne pouvait naître qu’une solution sonore… expérimentale. C’est manifeste sur « L’écho des chiens dans le sang de la tactique ». Mais davantage tout a long du deuxième disque, « No re re night fever », deux titres (plus de 20 minutes chacun quand même) qui synthétisent le fruit de trois nuits d’improvisation. Et le résultat nous plonge au sein d’un univers qui oscille entre ambient et indus, traversé de sonorités cosmiques. On pense parfois au Floyd circa « More », à Tuxedomoon ou encore à Throbbing Gristle…

Ces références sont disséminées tout au long du premier CD. Auxquelles on pourrait ajouter Wire (« Even Eve », malgré les claviers cathédralesques ainsi que « Et l’on fera venir les chiens », une piste éthérée qui suscite un Mercury Rev), Sophia (ce sentiment de mélancolie accentuée par les cordes de guitare languissantes, tout au long de « I exteem »), le Legendary Pink Dots (le minimalisme synthétique, mais rythmé de « I am Azon ») ainsi que Berlin Blondes. Surtout à cause des voix triturées, incantatoires, maléfiques voire angoissantes. Et si « Pulsyciety » pourrait servir de B.O. cinématographique à une nouvelle ‘Rencontre du 3ème type, se distinguant par un crescendo qui mêle arrangements de cordes classiques et électro, la meilleure plage de l’elpee est incontestablement « Unicyconic icon ». Imprimée sur un tempo krautrock et légèrement teintée d’orientalisme, elle est traversée par des interventions de saxophone free, dispensés un peu dans l’esprit de Steven Brown (Tuxedomoon). Pour public averti uniquement !

mardi, 28 juillet 2020 09:18

The dust of our dreams

Bärlin est un trio lillois qui réunit le bassiste Laurent Macaigne, même si parfois on a l’impression qu’il se sert de cet instrument comme d’une guitare, le drummer Simon Thomy et le clarinettiste/chanteur Clément Barbier. Déjà que cette formule trio n’est pas courante, mais Clément possède une voix un peu particulière, incantatoire, sorte d’hybride entre Brendan Perry (Dead Can Dance) et David Eugene Edwards (Wovenhand, 16 Horsepower). Et puis ses interventions solennelles sur sa clarinette (qui sonnent parfois comme un hautbois) oscillent entre le jazz noir, le concerto (pensez à Sergueï Prokofiev et Serge Rachmaninov) et la no wave (Tuxedomoon). Le climat de cet opus est sombre, énigmatique, déchirant parfois même étouffant, mais l’ensemble tient parfaitement la route s’achevant par l’élégiaque « Opium fields », avant qu’un bonus track de type drone ne vienne atterrir en fin de parcours, pour souffler sur la poussière de nos rêves…

mardi, 28 juillet 2020 09:16

Endless voyage

Troisième elpee pour Sunflowers, un trio portugais (NDR : issu de Porto, très exactement), dont la musique semble, à premier abord, instrumentale. Il faut d’ailleurs attendre le 4ème morceau pour entendre les vociférations du chanteur. M’enfin, pas comme au sein de certains groupes de métal. Plutôt caverneuse, elle intervient cependant, sur les titres les plus musclés.

« Endless voyage » est partagé entre plages percutantes et morceaux atmosphériques aux bidouillages électroniques, quand ils ne virent pas carrément à la lounge (NDR : ou si vous préférez à de la musique d’ascenseur). Depuis le paisible « Prologue », une brève intro à écouter religieusement, aux deux versions épiques du titre maître. Frénétique, la première est soulignée de chœurs sauvages, alors que la suivante, d’abord incantatoire (ces chœurs !) s’égare dans un périple cosmique, expérimental, truffé d’interventions de synthés vintage.

Mais le plus intéressant procède des morceaux les plus énergiques, nés d’un cocktail explosif entre garage, punk, noisy, psychédélisme et krautrock. A l’instar du sauvage « Deflective machine », de « A conflict taking place » et ses chœurs martiaux, qui ne ferait certainement pas pâle figure sur un album de Ty Segall, du groovy « Dreamweaver » qui semble hanté par Jon Spencer ainsi que d’« Oscillaitons », toutes guitares dehors. Entre chaos électrique et harmonies synthétiques, « Endless voyage » doit son imprévisibilité à ses contrastes.

Pearl Jam confirme sa présence le premier jour du festival Rock Werchter, l’an prochain. 

Sont déjà annoncés au line up de Rock Werchter 2021: Gorillaz, Twenty One Pilots, Pixies, alt-J, Jamie xx, Royal Blood, The Lumineers, Thom Yorke Tomorrow’s Modern Boxes, Rag’n’Bone Man, Nothing But Thieves, The Streets, Cigarettes After Sex, Miles Kane, Fontaines D.C., GoGo Penguin, Cavetown, Big Thief, Black Pumas, girl in red, The Dead South et Boy Pablo. Plus de noms seront bientôt révélés.

http://www.rockwerchter.be

Le programme de 2021 :

Jeudi 22 juillet : SOPRANO, SUAREZ, GLAUQUE, YUZMV, JACKBROL

Vendredi 23 juillet : CLARA LUCIANI, STEPHAN EICHER

Samedi 24 juillet : LOÏC NOTTET

Dimanche 25 juillet : VITAA & SLIMANE

http://www.francofolies.be

Le Brosella festival a dû être annulé en juillet dernier, mais c’est avec beaucoup de soulagement et de plaisir que les organisateurs invitent le public du 6 au 9 août à une version adaptée du festival, le Brosella XXS. Cet événement se déroulera au sein du traditionnel théâtre de Verdure au pied de l’Atomium.  Brosella XXS est un événement produit en collaboration avec ‘Hello Summer’ organisé par la ville de Bruxelles et avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Communauté flamande. 

D’ordinaire, Brosella, c’est un week-end complet de musique, un jour consacré au folk et l’autre au jazz. Pour cette nouvelle édition XXS, les concerts seront étalés sur quatre jours au lieu de deux, et se dérouleront uniquement sur la scène du théâtre de Verdure. En raison des mesures sanitaires imposées en cette période exceptionnelle, le festival ne pourra accueillir que 400 personnes à la fois.

Les deux premiers jours seront axés sur le folk avec deux fois deux concerts présentés en deux séances quotidiennes. Ainsi, 400 personnes pourront assister aux deux concerts de la première séance, et 400 autres personnes à la suivante. La première séance se déroulera de 15h à 18h, la deuxième, quant à elle, de 19h à 22h.

Le jeudi 6 août, Vardan Hovanissian et Emre Gültekin lancent cette première journée. Ces deux virtuoses du doudouk et du saz seront suivis d'un concert du Brussels Balkan Orchestra, en format réduit, mais dont la musique, elle, ne sera aucunement limitée, avec un son toujours aussi enivrant ! 

Le vendredi 7 août, la fête sera totale avec la rumba Congolaise de Super Rumba. Suivront ensuite le duo folky Aurélie Dorzée et Tom Theuns.

Le 8 et 9 août, Brosella XXS se focalisera sur le jazz avec à nouveau une première séance de 15h à 18h, une seconde de 19h à 22h ainsi qu’une séance supplémentaire spéciale 'kids' de 12h30-14h, et cela pendant deux jours, avec les Blue Mockingbirds.

Le samedi 8 août, en continuation de la séance kids, le Théâtre de Verdure accueillera un concert de jazz teinté de sonorités orientales avec 3'AIN. Naima Joris, apportera une musique douce et tranquille qui reflète les rêveries de son âme pour clôturer cette soirée.

Le dimanche 9 août, le Brosella Festival finira en beauté par le pianiste Bram De Looze, suivi par le trio de la trompettiste Pauline Leblond lors de la première séance. Pour la dernière séance du festival XXS, Bram De Looze précèdera cette fois le trio bruxellois : 'Aka Moon'. Aka Moon se produira sur scène pour la toute première fois depuis la sortie, en début d’année, de leur nouvel album, « Opus 111 ». Fredy Massamba, Fabian Fiorini et João Barradas seront également présents pour clôturer la première édition du Brosella XXS !

(D’après communiqué de presse)

Théâtre de Verdure (Parc d'Osseghem - Laeken)

http://www.brosellafestival.be

 

Page 1 sur 361
FaLang translation system by Faboba