Langues

Mots-clés

Suivez-nous !

Facebook   Instagram   Youtube   Myspace

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait

Nos partenaires

K2 Tags

Les bons mots de Bénabar…

Écrit par

Le Palais 12 est une salle modulable. Ainsi, pour accueillir les 3 000 spectateurs qui vont assister, ce soir, au concert de Bénabar, elle a été configurée en ‘Théâtre’, une forme plus conviviale et intimiste qui rapproche l’artiste de ses fans. Réalisé par Mark Daumail, le leader du groupe Cocoon, le huitième opus du bientôt quinquagénaire, « Le début de la suite », est sorti en mars dernier. Il y renoue avec la finesse de plume et la rondeur des chansons qui ont forgé son énorme succès, à ses débuts, en 2000. Un album qu’il a voulu joyeux et lumineux dans lequel il met en scène des personnages, dont une petite vendeuse, un vigile, un marathonien, un chevalier sans armure, un chauffard et un sédentaire. Ses textes imprégnés à la fois d’humour cynique et de tendresse dépeignent avec justesse le monde qui l’entoure et les tracas de la vie quotidienne. Bref, Bénabar décortique, Bénabar se moque, Bénabar analyse la nature humaine, à la manière de Renaud, en sondant la nature humaine, dont il épingle au vitriol, les différentes facettes et pas toujours les meilleures.

Le supporting act est assuré par Laurent Lamarca, un Lyonnais établi à Paris. Ce troubadour compte deux albums à son actif : « Nouvelle Fraîche », paru en 2013 et le second « Comme Un Aimant », en avril dernier. Il est surtout connu pour ses deux singles, « Le Vol des Cygnes » et « Bella Vida », diffusés régulièrement sur les ondes francophones. Apprécié par, notamment, Julien Clerc et Francis Cabrel, il a imaginé un concept de concert futé : le ‘Homme Sweet Home’, où il propose à ses fans de le rejoindre dans des lieux confidentiels et inattendus, comme une église, une maison d’hôtes ou une grange.

Il débarque seul sur les planches et chante en s’accompagnant à la gratte semi-acoustique, d’une percussion électronique, qu’il active du pied droit, et parfois il souffle dans un harmonica. Comme sur le titre qui ouvre le set, « Main dans la main ». Sa voix est puissante et sableuse. Il signale être content de nous voir, ce soir, et demande de rester sur place pour le petit gars qui va le suivre, parce qu’il s’agit de son premier concert. Une forme d’humour qui établit déjà l’interactivité avec la foule. Adapté dans la langue de Voltaire, le « Ho hey » des Lumineers met littéralement le feu aux poudres. « Taxi » est une compo qui roule… Il nous réserve, bien sûr, des titres issus de son dernier elpee –une œuvre empreinte de mélancolie douce– à l’instar de l’inévitable « Vol Des Cygnes », une chanson qui incite au voyage, ainsi que « Croire en toi et moi », titre qui clôt son récital. Conquis, l’auditoire se lève pour l’applaudir chaleureusement…

Setlist : « Main Dans La Main », « Le Vol Des Cygnes », « Taxi », » Ho Hey » (The Lumineers Cover), « Croire En Toi Et Moi »

C’est la dernière date de la tournée de Bruno Nicolini, aka Bénabar. Son backing group réunit un drummer, deux claviéristes dont un double aux percus, un bassiste, un guitariste, un bugliste et un saxophoniste/accordéoniste.

L’entrée en matière est percutante. Une voix d’enfant samplée prélude « Brève Et Approximative Histoire De France ». Lors de la version acoustique de « Quatre Murs et Un Toit », encouragé par les applaudissements du public, le guitariste se consacre au banjo. Long monologue humoristique consacré aux enfants qui se cassent à 20 ans. Bénabar signale que lui et ses musicos sont tous pères de familles et que les gosses sont dans la salle, mais qu’ils peuvent parfois être ‘casse-couilles’. La foule reprend en chœur le refrain de « L'effet Papillon ». Bénabar ne tient pas en place se déplace aux quatre coins du podium. Et le duo de cuivres danse également régulièrement sur place. Coloré par le mélodica, « A Notre Santé » nous entraîne sous le soleil, sur les plages de Kingston. Bénabar remercie l’auditoire à la fin de chacune des ses chansons, en concédant son rituel ‘Merci M’sieurs dames’

« Le Zoo De Vincennes » décrit les déboires des animaux vieillissants, confinés au sein d’un enclos restreint. Une leçon de vie ! « La Petite Vendeuse », Bruno l’a rencontrée, elle fumait sa clope derrière le Leclercq. Il ajoute cependant, qu’en Belgique, cette situation se déroulerait au Delhaize. Et c’est le hit « A La Campagne » qui clôt la première partie du set. Des roadies apportent un piano rouge sur le cercle blanc formé par le faisceau lumineux. Bénabar plaisante. Il est très interactif. Il rabat un support en bois de couleur blanche contre celui-ci, et l’instrument devient à queue et de cette teinte immaculée. Seul derrière ses ivoires, Bénabar interprète « Le 115 », « Bon Anniversaire », « L'itinéraire », « Maritie Et Gilbert Carpentier », « Politiquement Correct », « Les Rateaux » et « Dis-Lui Oui ».

Ses musicos reviennent sur le podium à partir de « Le Slow ». Bruno nous parle de ses musicos. Des alcoolos, insinue-t-il, qui le suivent depuis 20 ans. Mais également de sa compagne et de ses enfants. Le public ne tient plus en place, et se lève de plus en plus de ses sièges. Le son est excellent, le light show est soigné. Toutes les chansons se succèdent harmonieusement et on se surprend à plonger tête baissée dans cet univers unique où l’artiste multiplie les bons mots tout en nous réservant des mélodies imparables. « Feu De Joie » clôt le concert dans un climat joyeux et presque enfantin, avant que la troupe ne réserve trois titres en rappel…   

Setlist : « Brève Et Approximative Histoire De France », « Quatre Murs et Un Toit », « L'effet Papillon », « A Notre Santé », « L’Agneau », « Le Zoo De Vincennes », « Chauffard », « La Petite Vendeuse », « Le Regard », « A La Campagne ».  

Pot-pourri, medley joué seul au piano : « Le 115 », « Bon Anniversaire », « L'itinéraire », « Maritie Et Gilbert Carpentier », « Politiquement Correct », « Les Rateaux », « Dis-Lui Oui ».

Pot-pourri, medley joué avec les musiciens : « Le Slow », « Y'a une fille qu'habite chez moi », « Monospace », « La Berceuse ».

« Ça Ne Sert A Rien Une Chanson », « Le Début De La Suite », « Les Mots D’Amour », « Paris By Night », « Les Epices Du Souk Du Caire », « Chevaliers Sans Armure », « Le Dîner », « Feu De Joie ».

Rappel : « Je Suis De Celles », « Majorette », « La P'tite Monnaie » 

(Organisation : UBU Production en accord avec Caramba Spectacles et Alias Production)

Informations supplémentaires

  • Band Name: Bénabar
  • Date: 2018-12-14 23:00:00
  • Concert Place: Palais 12
  • Concert City: Bruxelles
  • Rating: 7