Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Se connecter

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait

K2 Tags

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

mercredi, 02 octobre 2019 18:03

Il fait presque jour pour Chris Knight…

« Almost Daylight », c’est le titre du nouvel elpee de Chris Knight. Il fait suite à « Little Victories », publié il y a déjà 7 ans ! Ray Kennedy (Steve Earle, John Prine, Allison Moorer) en assuré la mise en forme et le mixing. Chris y décrit, de manière familière, des personnages ruraux, des hommes désespérés et des survivants de la misère. Témoignage de la compassion, de la rédemption et même de l’amour direct, cet album est à la fois dur et tendre…

Le clip du titre maître es disponible ici

 

mercredi, 02 octobre 2019 18:02

Un deuxième single pour Order 89

« Edward », c’est le titre du deuxième single de Order 89, extrait de son premier opus qui sortira ce 18 octobre 2019.

Il y a un an que la formation sévit sur les scènes parisiennes pour rôder les compos de « Bleu Acier ». Hantée par une poésie sombre, la musique de Order 89 oscille entre musique électronique, sonorités atmosphériques ou purement rock. Elle invite à un voyage post mortem sur fond de synth wave, post punk et french wave.

Le clip de « Edward » est disponible ici

 

mercredi, 02 octobre 2019 17:59

Le Puzzle de Lemon Straw

Le nouvel elpee de Lemon Straw paraîtra en février 2020. Il s’intitulera "Puzzle".

Il s’agira seulement du troisième opus, puisque le premier, « See you on the other side », remonte à 2009, et le deuxième, « Running home », à 2015 !

En attendant, son nouveau single, "Angels never die", est disponible ici

 

http://www.lemonstraw.be

30.10.19   
3Y Crevette w/ De Ambassade + Blitzzega

20.01.20  -  Les préventes démarrent le ven. 04.10.19
Keane

08.02.20  -  Les préventes démarrent le ven. 04.10.19
Milky Chance

09.02.20 
Moonlight Benjamin

21.02.20 
Gestapo Knallmuzik

26.03.20 
Jesse Malin

01.05.20  -  Les préventes démarrent le ven. 04.10.19
Zwangere Guy - CONCERT #3

07.05.20 
Dionysos

15.05.20  -  Les préventes démarrent le ven. 04.10.19
Tessa Dixson

http://www.abconcerts.be

Samedi 14 novembre 2020 - Simply Red - Sportpaleis, Anvers

Lundi 23 novembre 2020 - Status Quo - Ancienne Belgique, Bruxelles

Lundi 20 janvier 2020 - Keane - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mardi 21 janvier 2020 - Angèle - Palais 12, Bruxelles

Samedi 8 février 2020 - Milky Chance - Ancienne Belgique, Bruxelles

Jeudi 5 mars 2020 - Halsey + Pale Waves - Lotto Arena, Anvers

Lundi 16 mars 2020 - Tove Lo + Millie Turner - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mardi 24 mars 2020 - The 1975 - Lotto Arena, Anvers

Mercredi 25 mars 2019 - Elbow - Forest National, Bruxelles

Samedi 4 avril 2020 - Within Temptation + Evanescence - Palais 12, Bruxelles

Vendredi 10 avril 2020 - Kokoroko - Ancienne Belgique, Bruxelles

Samedi 11 avril 2020 - Simple Minds - Sportpaleis, Anvers

Vendredi 24 avril 2019 - James Blake - Cirque Royal, Bruxelles

Samedi 24 avril 2019 - James Blake - Cirque Royal, Bruxelles

Samadi 30 mai 2019 - All You Need Is Love - Salle Reine Elisabeth, Anvers

http://www.livenation.be

Ah bon ? Birthday to You #8 / Zouk Party !
Sam. 12/10 - Maison Folie Wazemmes

Panic #5
Sam. 19/10 - La Bulle Café

Oiseaux-Tempête + Jessica Moss
Jeu. 31/10 - Le Grand Mix

Camilla Sparksss + Ellah A. Thaun
Mer. 6/11 - La Bulle Café

Hey Colossus + Fleuves Noirs
Jeu. 7/11 - La Bulle Café

Arlt + Les Hommes-Boîtes
Mer. 27/11 - La Bulle Café

Motorama + Eko & Vinda Folio
Ven. 6/12 - Le Grand Mix

https://fr-fr.facebook.com/ahbonproductions/

lundi, 30 septembre 2019 15:51

The Big picture

Outre-Quiévrain, la presse est dithyrambique à l’égard du second elpee de Last Train, un quatuor alsacien, établi aujourd’hui à Lyon. Et ma foi, elle n’a pas tout à fait tort. Car hormis deux ou trois morceaux plus tendres, la formation nous propose un rock pur et dur qui fait la part belle aux guitares. Des références ? Queen of The Stone Age et Royal Blood. Il y en a d’autres, mais en général, elles sont puisées dans le stoner des 70’s. Eraillée, la voix de Jean-Noël Scherrer colle bien aux compos, même si elle emprunte les inflexions de Liam Gallagher sur « All alone ». Hormis l’intermède « A step further down », une piste tramée sur des accords de piano subtils et le single « The idea of someone », une ballade mid tempo, les 8 autres plages sont bien chargées d’électricité. Ce qui n’empêche pas les variations dans le tempo. A l’instar de l’épique « On our knees », déchiré entre passages acérés et parties plus atmosphériques. Ou encore de « Right where we belong ». Caractérisé par de belles envolées de gratte, sa mélodie rappelle quelque part « Lucy in the sky with diamonds ». « Disappointed » se révèle davantage pulsant et fragmenté. Excellent, « Tired since 1994 » est construit un peu comme chez Radiohead circa « The bends ». Après la longue intro lente et acoustique, on assiste à une montée en crescendo, avant que la compo n’atteigne son intensité maximale et ne s’achève de manière plus indolente, un peu comme elle avait commencé. Enfin, l’opus s’achève par le titre maître, un morceau de 10’, pour lequel le groupe a reçu le concours de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse. Entre classique et électrique, cette autre piste épique alterne également entre épisodes calmes et tempêtueux...  

En concert le 10 octobre 2019 à l’Aéronef de Lille, à la même affiche que The Mystery Light, le 14 novembre 2019 au Zik Zak à Ittre et le 19 décembre 2019 au Botanique de Bruxelles, mais aussi à travers la France, en Allemagne et aux Pays-Bas…

lundi, 30 septembre 2019 15:41

Is it an easy life ?

Fondé en 2016, Leopardo était à l’origine le projet solo de du chanteur/guitariste Romain Savary. Après avoir enregistré l’album « Di Caprio », il s’est entouré d’un second gratteur, d’un bassiste et d’un drummer pour partir en tournée. Depuis, le projet est devenu groupe. Et « Is it an easy life ? » constitue son second opus. Question qui mérite en tout cas d’être posée, et à laquelle, de toute évidence, répondre par la négative serait ridicule, quand on connaît un peu l’histoire de l’humanité. Mais répondre par l’affirmative signifierait que la vie est un long fleuve tranquille. Ce qui est loin d’être le cas… Aussi tout au long de ce long playing, Leopardo aborde des sujets brûlants d’actualité comme la peur, la flamme de l’amour, la déprime, le stress de la vie professionnelle, la génération gueule de bois avant de clore par un récit saugrenu consacré à l’armée chinoise.

Syd Barrett, le Velvet Underground et Gorky’s Zygotic Mynci semblent manifestement constituer les références de base de la musique de Leopardo. Syd Barret pour le psychédélisme, V.U. pour l’expérimentation et Gorky’s pour l’approche parfois farfelue des compos, des compositions soulignées par le vocal aigrelet Romain qui évoque justement celui d’Euros Child. Mais les nuances sont parfois tellement subtiles qu’il est difficile de bien cerner les morceaux. Vaporeux, le tire maître aurait pu figurer sur le premier album de Connan Mockasin. Délicieux et rafraîchissant », « I wanna tame you » mériterait de sortir en single. Des interventions de guitare gémissantes, réminiscentes d’Erik Braun (Iron Butterfly) torturent le space rock (Hawkwind ?) « Fear » et le garage lo-fi « Again », même si cette électricité est diffusée plus sobrement. Outre une piste noisy (« Modern love »), psyché surf (le frénétique « Holiday of love »), l’elpee nous réserve deux pistes caractérisées par ses variations de tempo. Tout d’abord l’indie lo-fi « Alone on earth » et puis surtout « Happiness », une compo plus complexe, lancinante, construite comme en boucle, entre arpèges de cordes semi-acoustiques, disgressions électriques subtiles et chœurs falsetto, légèrement en retrait. Un album vraiment intéressant !

lundi, 30 septembre 2019 15:40

Cogito Ergo Fog

Après avoir publié eux Eps, Foggy Tapes nous propose son premier album. Cette formation toulousaine semble particulièrement marquée par les sixties, en pratiquant une musique influencée par le surf, le garage, la pop, parfois le psychédélisme, mais aussi le skiffle de cette époque. Et à l’écoute de cet LP, on ne peut s’empêcher de penser aux Beatles de leurs débuts, soit depuis « Please please me » à « Help », rien que pour les harmonies vocales ; mais également aux compilations « Pebbles »  et « Nuggets », vu l’instrumentation à la fois minimaliste et vintage, pour la coloration garage. L’opus recèle quand même des pistes plus aventureuses. A l’instar de « Here comes The fog », qui ouvre le long playing, une plage qui aurait pu naître de la rencontre entre Pierre Henry (NDR : pensez à « Variations pour une porte et un soupir ») et les Fab Four. Ou encore « Cactus & mask », qui semble né de la fusion entre deux compos différentes. Et encore lors du final, dont le climat tour à tour oriental ou flamenco, s’achève dans l’expérimentation la plus pure. Un album revivaliste à souhait, parfois audacieux, mais surtout agréable à écouter. Foggy Tapes a quand même intérêt à se renouveler dans le futur, sinon, il risque de se mordre la queue…

04.11.19  -  Gratuit
Mary Lattimore (US)

12.11.19  -  Gratuit
Ahmed ag Kaedy

20.11.19  -  Gratuit
All Connected revisited: Nicolas Collins (US) - Max Eilbacher (US) - Floris Vanhoof (B)

23.11.19
Brussels TUUB

03.02.20
Daniel Norgren

24.03.20
Jax Jones

http://www.abconcerts.be

Page 8 sur 351