Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

dimanche, 16 juin 2019 17:18

Lettre infinie

Le chiffre 13 est un peu mis à toutes les sauces tout au long du nouvel elpee de Matthieu Chedid. Outre la typographie –qui représente la treizième lettre de l’alphabet latin– s’est offert un double luxe : 13 titres et un ‘M’ qui apparaît 13 fois sur l’artwork.

Si en numérologie, cette symbolique signifie la fin de quelque chose et le commencement d’autre chose, le hasard fait bien ces choses puisque c’est le sujet qui est traité tout au long de ce 6ème LP studio. Un disque sur lequel on retrouve la patte de Thomas Bangalter, la moitié de Daft Punk...

Hormis sur l’un ou l’autre morceau, comme pour "Alchimiste" et "Grand petit con", les riffs et solos de gratte tonitruants sont moins présents, et laissent davantage de place aux textes à la fois subtils, profonds et espiègles, à l’instar de "Passions éphémères", "Bonheurs intemporels" et "Révolutions intérieures".

Nouveauté également, la présence de sa fille Billie qui fait bien plus que poser sa voix sur la (presque) totalité des compos, son timbre épousant à merveille celui du paternel. Une jolie ballade en guise de déclamation d’amour lui est même dédiée en clôture. A coup sûr, les Chedid aiment travailler en famille puisque la mère de la petite s’était essayée sur les premiers disques de sa moitié.

Même Happy, le chat a apporté sa collaboration, son ronronnement ouvrant une « Thérapie » d’une grandiloquence cérébrale où son nom est scandé tout au long de l’interprétation.

Après vingt ans de carrière, sa « Lettre infinie » signe là non pas, à proprement parler, une révolution, mais une lecture intéressante de ce qu’il a pu nous proposer jusqu’alors.

Si la pièce maîtresse de ce disque repose sur une constante : proposer un produit finement abouti tant dans les textes que les arrangements, les moyens d’y parvenir sont intellectuellement plus perspicaces et réfléchis. Davantage de raffinement que d’apparat donc !

Lors de son expérimentation, le fils de Louis s’est fixé une ligne de conduite en créant une atmosphère dans laquelle il se sent bien ; un peu comme si l’éternel ado avait décidé tout à coup qu’il était temps de grandir, à l’instar de « L’autre paradis » ou encore « L.O.Ï.C.A. » (sa compagne), dont la ligne mélodique est tracée par le piano et la clarinette…

Bref, si le disque n’oublie pas ses fondamentaux, il incite au voyage, et en adressant un clin d’œil à l’Afrique, « Massaï » nous le rappelle.

Conteur et mélodiste, Thomas Fersen a pris le temps de bâtir une œuvre originale et personnelle qui occupe à part la chanson française.

Fersen publie un premier titre intitulé « Les Vieilles » qui annonce un album à paraître le 27 septembre prochain.

A écouter ici

 

lundi, 10 juin 2019 17:37

Une chanson qui colle à la peau !

Dans le monde il existe deux types de personnes : ceux qui enlèvent d’un coup sec la petite bande adhésive et ceux qui doucement, millimètres après millimètres, libèrent leurs blessures à peine cicatrisées pour éviter la douleur autant que possible.

Dalton Telegramme a décidé d’adopter le point de vue de cette seconde catégorie de gens, dans sa chanson « Sparadrap », pour parler du sentiment de douleur que l’on peut ressentir lorsqu’au réveil, après une nuit d’ébats réels ou fantasmés, l’être aimé s’en va, s’évapore, a disparu…

« Sparadrap » constitue le premier single issu de « Victoria », le second album de Dalton Telegramme, qui sortira le 20 septembre 2019. La chanson, comme le reste du disque, a été enregistrée au studio La Frette (proche de Paris) par le réalisateur français Yann Arnaud (Syd Matters, Thousand, Pomme, …)

Dalton Telegramme est particulièrement fier et honoré du clip que lui ont offert les réalisateurs Louan Kampenaers et Romain Haboucha. Ils ont entraîné la chanson dans une histoire de triangle amoureux à travers un véritable petit court-métrage filmé au sein du milieu de la boxe amateur.

L’esthétique et l’histoire même donnent un éclairage nouveau au titre qui prouve encore une fois combien les interprétations du texte peuvent être multiples…

A découvrir ici 

lundi, 10 juin 2019 17:35

C’est du bon, c’est du belge !

Minor/Minor est traversé par divers courants musicaux allant du heavy au stoner en passant par l’alternatif, le progressif ou même la pop.

Cette formation réunit quatre frères d’armes dont l’arsenal sonore canarde solidement notre audition avec une efficacité enivrante.

Ce solide groupe rock alternatif belge vient de sortir son nouveau clip, « Blink of An Eye » à découvrir ici 

 

lundi, 10 juin 2019 17:34

Est-ce qu’il va venir le chercher ?

Philemon, c’est le nouveau projet d’Anton De Boes, musicien discret, venu de Sint-Niklaas responsable d’une pop superbe et fragile.

Sa musique fait bien sûr écho aux sixties mais pas que ; et pour cause, à son écoute on pense autant à Elliott Smith, Pavement, Grandaddy qu’aux Beatles…

A ce jour, Philemon n’a sorti qu’un single-video « Tomorrow », en 2017. Mais il bosse sur la suite, en compagnie de Pascal Deweze (Sukilove, Metal Molly, Warhaus).

Un premier Ep est donc prévu pour l’automne 2019, mais en attendant, Anton nous propose son nouveau single, intitulé « Are You Coming To Get Me ».

C'est une chanson lente et convaincante qui aborde le thème de la décomposition. La légèreté de la mélodie communique un contraste bienvenu qui détourne l'auditeur, en l’orientant vers une fausse route.

Pascal Deweze a produit le single. Michiel Balcaen (Balthazar, Warhaus, Rosenahl) et Kim Van Elsen (Coyote Melon, Philemon) ont également apporté leur concours à la batterie et la guitare.

Envie de découvrir ? Alors, c’est ici 

lundi, 10 juin 2019 17:32

Tine Reymer face à un dilemme …

La chanteuse-compositrice belge Tine Reymer a presque achevé la réalisation de son troisième album, une œuvre qui fait suite à deux opus publiés en 2006 et 2015. « Thrill my soul” en 2015 et « There you go, my love » en 2006, mais sous le patronyme de Billie King…

« Secret » –le premier titre qu’elle dévoile– baigne au sein d’une ‘pop noire’ (NDR : coloration évoquée par Peter Vantyghem dans De Standaard). Le groove entraînant, une mélodie aux accents blues et un chœur masculin brut transforment « Secret » en une chanson étincelante qui vous emmène sans effort vers l'été…

La compo aborde un dilemme. Que faire si vous jurez de garder un secret qui ne devrait pas rester caché ? Jeter le lourd fardeau et parler ou danser, pour oublier les démons qui vous rongent en silence ?

La production de ce nouvel album a été confiée à Tom Pintens (Flowers for Breakfast, 2000 Monkeys, Sixth Metal, Tamino, ...), qui milite également chez le backing group de Reymer comme musicien, aux côtés de Aarich Jespers (Zita Swoon, The Colorist Orchestra, Melanie De Biasio) et de Pieter Van Buyten (Flip Kowlier).

Et si vous souhaitez percer ce « Secret », c’est ici 

lundi, 10 juin 2019 17:30

Anne-Marie en backstage …

Elle s’est produite au Pukkelpop en 2016, a assuré la première partie d’Ed Sheeran en 2017 au Sportpaleis et au cours du même été, est passée par Dour et les Lokerse Feesten.

En 2018, elle accorde son premier concert sold out à l’Ancienne Belgique et pbulie, dans la foulée, son premier elpee, « Speak Your Mind ». Cet été-là, elle est programmée deux fois à Werchter ; de nouveau en première partie d’Ed Sheeran et quelques jours plus tard, dans le cadre de Rock Werchter, où elle reçoit un disque d’or pour son album « Speak Your Mind ».

Entre-temps, elle a aligné toute une série de hits, dont des featurings avec des noms tels que Clean Bandit, Marshmello, Rudimental et David Guetta. « Do It Right », « Ciao Adios », « Rockabye », « F.R.I.E.N.D.S. », « 2002 », « Perfect To Me », « Rewrite The Stars » et « Don't Leave Me Alone » lui ont permis désormais de remplir le Lotto Arena.

Mais surprise, ce mercredi 15 mai, Anne-Marie donnait un concert dans un Lotto Arena sold out ! De quoi aller jeter un coup d’oeil backstage…

Découvrez tout cela dans l’aftermovie ‘Backstage with Anne-Marie’ ici

Cet été elle sera de retour au Pukkelpop, le 17 août…

25 ans après le succès mondial de Oyster, Heather Nova est de retour avec un nouvel album qui sera disponible le 26 juin prochain.

Qui a dit que le rock était réservé aux jeunes ? A 51 ans et après 8 albums studio, Heather Nova réussit le tour de force de proposer à nouveau un album de rock brut et passionné, dont personne ne pourra nier la sincérité !

En 25 ans de carrière, Heather Nova s’est forgé une réputation mondiale, se produisant aussi bien dans les plus grands festivals que lors de concerts intimistes dans des églises.

Elle est parvenue à fédérer un auditoire plus que fidèle, grâce à 8 albums studio, des apparitions au cinéma et à la TV, la publication de recueils de poésies et d’oeuvres d’art.

Pour célébrer ce tournant dans sa carrière, elle se lancera pour une tournée de plus de 20 dates à travers l’Europe, dès l’automne 2019.

En attendant, son nouveau clip « Just Kids » est disponible ici 

Philippe Lafontaine et Alec Mansion ont décidé d'unir leurs efforts afin de réaliser une nouvelle version d’un hit datant de 1977. En l’occurrence le classique "Ça plane pour moi" de Plastic Bertrand qu'ils reprennent dans une version bossa nova ensoleillée parfaite pour les beaux jours !

Découvrez le magnifique clip ici :

Alec et Philippe seront en concert tout l’été en Belgique, voici les premières dates :

22 juin - Malmédy
29 Juin - Tournai
21 juillet - Mouscron
23 Juillet - Jumet
26 juillet - Genappes
25 août - Chooz
31 août - Comines

Et d’autres suivront prochainement !

lundi, 10 juin 2019 16:58

Ils s’attirent…

Monterosso est un groupe français dont le patronyme a été emprunté au village Monterosso Al Mare, un joli patelin sis dans la région Ligurie en Italie. Il s'agit de l'une des localités qui constituent les Cinque Terre.

Responsable d’une électro/pop atmosphérique, la formation hexagonale, finaliste du prix Ricard SA live 2015, publiera l’Ep « Aimants », le 21 juin prochain. Le titre maître qui figure sur la compilation « Kitsuné Parisien The Art of vivre Issue », fait également l’objet d’un single, lui-même doublé d’une vidéo. Et le clip est disponible ici.

 

Page 1 sur 67