Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

jeudi, 02 juillet 2020 15:23

Fontaines, je ne boirai pas de ton eau !

 

Paru il y a déjà un an, “Dogrel”, son premier elpee, a valu à Fontaines D.C. une place parmi les nouveaux groupes les plus acclamés en 2019. La formation dublinoise publiera son deuxième opus, “A Hero’s Death”, le 31 juillet 2020

Agité et meurtri -quoique superbe- le long playing est tout sauf une copie du précédent qui libérait une énergie audacieuse. Au contraire, la musique y est patiente, confiante et complexe ; une prise de vue unique et philosophique sur le monde moderne et sa grande incertitude.

Pour enregistrer “A Hero’s Death”, Fontaines D.C. a bénéficié du concours de Dan Carey (Black Midi, Bat For Lashes), des sessions qui se sont déroulées au sein de son studio londonien. Ensemble, ils ont sculpté une expression sonore plus contenue, spectrale, un style qui domine une bonne partie de « A Hero’s Death », une œuvre qui se réfère, notamment, à Suicide, The Beach Boys et Leonard Cohen ou encore Beach House, Broadcast, et Lee Hazlewood.

Avec, sur l’artwork, la représentation d’une statue du guerrier irlandais mythologique Cúchulainn, érigée à Dublin pour commémorer les Pâques Sanglantes qui se sont déroulées en 1916, il y a plusieurs niveaux de compréhension dans la phrase “A Hero’s Death”. Cet album contourne ce que l’on attendait du groupe, un challenge pour eux mais aussi pour son auditoire, afin de sacrifier une identité et en prendre une nouvelle : celle qui est réellement la leur.

Le groupe a déjà partagé le titre éponyme de l’album, dont la vidéo met notamment en scène Aidan Gillen (Game of Thrones, The Wire, Peaky Blinders). 

Découvrez un extrait de sa déjà légendaire prestation accordée à Glastonbury ici

Jónsi Birgisson, le leader de Sigur Rós, annonce la sortie le 2 octobre prochain de son album "Shiver" et présente un nouveau titre "Swill".

"Shiver" explore les profondeurs de l'expérience humaine et notre lien avec le monde naturel. Il combine les qualités rêveuses et organiques de Jónsi avec l'avant-gardisme synthétique, parfois brut, de A. G. Cook. Sur papier, leur collaboration est surprenante, mais "Shiver" n'est que la suite de la quête de Jónsi à repousser les limites de ce que nous considérons comme de l'art et de la façon dont nous le vivons.

L'année dernière, Jónsi a réalisé sa première installation artistique en solo dans la célèbre Tanya Bonakdar Gallery de Los Angeles, explorant la profondeur du son. Jónsi a élargi sa pratique artistique ces dernières années dans une série de collaborations avec des artistes visuels tels que Doug Aitken, Olafur Eliasson, Merce Cunningham et plus récemment l'artiste et compositeur Carl Michael von Hausswolf avec lequel il a formé le duo musical Dark Morph qui ont également participé également aux sessions.

Les intérêts et les talents de Jónsi dépassent largement la portée d'un musicien traditionnel. Et pour cause, il a toujours été multidisciplinaire. L'une de ses recherches sérieuses a été une étude d'un an sur le parfum et l'odeur, une alchimie qu'il a combinée avec son art d'installation (chacune de ses œuvres à son exposition avait son propre parfum).

La vidéo de « Swill » est diponible ici

L'album classique du musicien japonais et programmeur du Yellow Magic Orchestra, Hideki Matsutake, a été réédité en dehors du Japon, pour la première fois en quarante ans.

Hideki Matsutake a exercé une énorme influence sur la musique électronique. Il a entamé son parcours comme assistant du maître japonais, Isao Tomita, au cours des années 70. Il a ensuite bossé ensuite en compagnie de Ryuichi Sakamoto puis du Yellow Magic Orchestra comme programmeur et quatrième membre officieux du groupe.

En 1981, il lance le projet Logic System et, la même année, enregistre « Venus » à Los Angeles avec Don Grusin, Nathan East, Roger Powell et Michael Boddicker. Il y mêle brillamment synth-funk, ambient et boogie, tout en y ajoutant une touche de fusion jazz préludant la vaporwave de 30 ans.

Plus organique et funky, cet opus a emprunté pour thématique la déesse grecque Vénus. L’innovation procède du recours de Matsutake au Moog III, au E-mu Modular System ainsi qu’à d'autres synthétiseurs comme le Prophet 5, les Roland MC-8 et TR 808 et le Yamaha GS-1, précurseur du DX7. Du synth ambient de "I Love You" au boogie city pop de "Be Yourself" et le Daft Punk-ien "Take A Chance", « Venus » est un album fascinant qui annonce de nouvelles directions pour la musique électro, tout en demeurant étrangement accessible et hypnotique.

L’autre élément clé de « Venus » procède des illustrations de l’artiste culte japonais Pater Sato dont le style aérographe est devenu très influent au fil des décennies. Wewantsounds est ravi de rééditer cet album visionnaire pour la première fois depuis 40 ans, hors du Japon, dont les bandes originales ont été remasterisées.

L'album original était accompagné d'un superbe livret de 8 pages illustré par Sato que Wewantsounds a reproduit pour cette réédition de luxe. Cette réédition en audio remasterisé, recèle aussi un OBI et un 2e insert avec des crédits et des notes de pochette signées Hashim Bharoocha ainsi qu’une interview exclusive de Hideki Matsutake évoquant la genèse de cet album visionnaire….

Redécouvrez le titre "Be Yourself" en cliquant ici

jeudi, 02 juillet 2020 15:20

Un « Tandem » sexué

Après « Vu d’ici », son premier opus porté par le tube « Mercy », Madame Monsieur propose un nouvel LP. Intitulé « Tandem », il a été placé sous le signe du partage.

25 titres et 26 invités : Emilie & Jean-Karl ont réussi la prouesse de réunir autour d’eux des artistes incontournables de la pop (Amir, Claudio Capéo, Boulevard des Airs, Kyo, Jérémy Frérot), des valeurs sûres du rap français (Youssoupha, Black M, Soprano, Kalash Criminel, Oxmo Puccino) ainsi que des stars montantes de la scène urbaine (Jok’Air, Lord Esperanza, Chilla, Rémy, Hatik).

Ce mélange insuffle une vie à des chansons originales imparables, parfois surprenantes mais toujours sincères. Nourri depuis 5 ans par ses collaborations avec les grandes figures du rap français comme de la variété, le duo Madame Monsieur a exploré une pop résolument moderne, sans étiquettes et tournée vers l’humain, tout au long de « Tanem ».

Cet album sortira le 26 juin prochain.

Envie de découvrir ? Cliquez alors ici

jeudi, 02 juillet 2020 15:19

Un chat vert ?

Après avoir sorti 3 Eps, au cours des deux dernières années, ainsi qu'un album ‘live’, tous très bien reçus par le public et les médias, l'infatigable Mycatisgreen (Sébastien Flémal) a cette fois complètement réinventé sa façon de travailler, afin de ne pas avoir l'impression de tourner en rond.

Aller au-delà du simple ‘featuring’ l’idée de base d’un nouvel Ep reposait sur une véritable collaboration avec d'autres artistes, de concrétiser un vrai échange dans l'écriture d'un morceau commun.

Au final, ce disque réunit perles indiepop, cosignées tout à tour par Eric in the Kitchen, Franz LeBord, TNH ou Mouton des Steppes.

Cet EP est désormais disponible sur Bandcamp (le site Paperheartmusic officiel) ainsi que bientôt en streaming et download sur toutes les plateformes de musique populaire (spotify, deezer, itunes, youtube,etc...).

Replongez-vous dans cet univers ici

‘Nous venons de passer une période pour le moins inattendue, étrange, inondée d'émotions. Une période forcément loin des yeux, si loin, mais si proches. Durant tout ce temps, presque en douce, nous avons travaillé, beaucoup. À nouveau les chambres et les combles devenaient home studio, et chacun chez soi on s'amusait avec nos chansons, on réinventait ce qui existait déjà, on appelait les potes pour partager tout ça, on inventait la suite. Et la suite, elle est là’.

Souvent, sur les réseaux sociaux ou durant les interviews, la même question revient : ‘Quelle est la première chose que vous allez faire après le confinement ?’ Toujours, la même réponse, en bruit de fond ou en évidence : ‘On ira voir la mer’.

C'est le premier extrait d'un album qui s'annonce rempli de surprises, de partages, et d'émotions.

On retrouve nos amies Lucie, Elisa et Juliette pour une toute nouvelle version du titre "Emmène-moi", et on vous emmène voir la mer. Sans plus attendre… et

emmène-moi là-bas 

jeudi, 02 juillet 2020 15:14

La B-Side Experience selon Grandgeorge

Cet été, vous êtes invité à vivre, sur les réseaux sociaux, la naissance du premier album d’un nouveau collectif musical. Un projet initié par Grandgeorge

Alors qu’il devait se produire pour plusieurs dates dans le cadre d’une tournée estivale bien chargée, Grandgeorge et son équipe ont dû faire face à un désert artistique causé par la crise du Covid-19. Et il a failli transformer l’été musical et festif de l’artiste en cul de sac. C’était sans compter sur la créativité et l’audace de l’interprète de « So fine » et « Sunny anyway » !

Hors de question de laisser tout une équipe - musiciens, ingénieurs son/lumière, régisseurs et autres - sur le carreau. Hors de question de passer un été sans musique, sans création, sans live, sans contact avec le public, sans tout ce qui fait de ce métier un truc magique, une passion tout simplement…

Grandgeorege a donc une idée folle : réunir toute l'équipe avec laquelle il aurait dû se produire cet été dans un lieu original et propice à la création, y monter un studio, et enregistrer un album ‘collectif’. Chaque membre de l’équipe a eu son mot à dire, son rôle à jouer et sa part de responsabilité. A situation exceptionnelle réplique exceptionnelle ! Du bassiste à l’ingénieur du son, du batteur aux lumières, en passant par le régisseur, la chanteuse (Stefy Rika) et accessoirement, le chanteur, tous les membres du collectif B-Side auront à coeur d’écrire le premier chapitre d’une nouvelle aventure humaine et artistique. Ambitieux, on vous le disait…

Dans la caisse à outils de ces artisans du changement : du bon matos, des instruments qui sonnent bien, un lieu inspirant, une furieuse envie de jouer après 3 mois d’abstinence et une bande d’amis qui a l’ambition de sortir de cette crise avec des histoires à raconter, des images à partager et un album qui ne demandera qu’à être découvert en live lorsque ce sera enfin possible. La B-Side Experience, nom provisoire donné à cette expérience et à ce collectif, se déroulera du 29 juin au 20 juillet 2020 dans le cadre magnifique d’une ferme typique de la Botte du Hainaut perdue en pleine nature. Un cadre idéal qui invite à la création !

Au sujet de cette aventure, Benjamin Grandgeorge précise : ‘Je ne sais pas dire à l’avance quelle en sera la couleur mais ça ne sera pas un nouvel album de Grandgeorge ! C’est tout d’abord le projet et l’album d’un collectif ; et chaque membre de l’équipe va participer à l’organisation de la vie pendant l’expérience, l’écriture des textes et de la musique, mais à part ça, je ne sais pas si on sera dans un son free-jazz, pop-rock ou funky psychédélique… on ne se ferme aucune porte, on a tous nos propres influences… Une chose est sûre on va vous surprendre, d’une façon ou d’une autre !’

Les réseaux sociaux, une fenêtre sur la création

L’album, justement, parlons-en. Qui n’a jamais rêvé d’être une petite souris en studio pour observer de loin la création, l’écriture, la recherche du bon son ou du bon mot qui constitueront un album… Observer cette réalité d’habitude inaccessible sera possible durant la "B-Side Experience" qui ouvrira les portes du studio, des répétitions, des sessions d’écriture aux amoureux de la musique. Toute l’équipe aura carte blanche pour partager et permettre aux internautes de vivre l'expérience et les premières notes de cette aventure hors du commun sur les réseaux sociaux. Une aventure artistique et humaine en perspective, beaucoup de lumière et de bruit dans un été musical bien silencieux !

https://www.facebook.com/GRANDGEORGE.official/

C'est manifeste, du sang latino coule dans les veines de Lisza, et son nouveau clip "Cómo" en est la preuve.

Son clip, aux diverses influences hispaniques, fait écho à l'énergie de la chanson, sa révolte, son urgence et la lutte pour défendre ses convictions. Ondoyant et chaloupé, ce titre est un voyage musical !

Lisza nous raconte l'énergie derrière ce nouveau titre : ‘Je me suis beaucoup amusée à écrire « Cómo ». C'était à la fois instinctif et très travaillé. J'ai beaucoup bataillé avec les paroles et j'avais envie d'écrire en espagnol. Cómo m'a permis de sortir de ce que je faisais d'habitude. J'aime beaucoup ce titre parce qu'il me donne envie de danser, même si ce que je raconte dedans n'est pas vraiment léger. Cela ressemble plus à un appel à la rébellion ! C'est un morceau décomplexé.’

Le clip de « Cómo » est disponible ici

 

Cigarettes After Sex revient avec un tout nouveau titre, « You're All I Want », le premier morceau depuis la sortie de son deuxième LP, « Cry », gravé l'année dernière.

« You're All I Want » est la chronique d'un nouvel amour passionnel. Ce morceau fait brillamment suite à l’album « Cry », avec une vigueur nouvelle. Chanson d'amour avec une intensité et une compassion sans précédent, « You're All I Want » s’avère être une agréable évasion dans laquelle il fait bon s'envelopper.

Lorsque Cigarettes After Sex a sorti son deuxième opus, « Cry », en octobre 2019, le single principal, « Heavenly », a été streamé plus de 40 millions de fois.

Enregistré lors de séances nocturnes dans un manoir de l'île espagnole de Majorque, « Cry » constitue une luxuriante méditation cinématographique sur les nombreuses facettes complexes de l'amour : rencontre, désir, besoin, perte... parfois tout à la fois. Après avoir fui à Majorque la semaine de la sortie de son premier chef-d'œuvre pop minimaliste éponyme en 2017, Gonzalez et ses compagnons de route, en l’occurrence le drummer Jacob Tomsky et le bassiste Randy Miller, ont consciemment laissé l’île magnifique guider les premières sessions de « Cry ».

Si la musique est venue au jour rapidement –souvent improvisée sur place– il faudra encore deux ans avant que Gonzalez ne tente d'achever les paroles pour accompagner les titres. « Cry » mélange la subtilité charnelle des débuts du groupe avec une palette plus chaleureuse. L'album a été auto-produit, conçu par Gonzalez et mixé par Craig Silvey (Arcade Fire, Yeah Yeah Yeahs).

Eponyme, le premier long playing de Cigarettes After Sex s'est vendu à plus de 600 000 exemplaires à ce jour. Il cumule plus de 655 millions de streams sur Spotify, 4 millions d'auditeurs par mois et plus de 400 millions de vues sur YouTube.

« You’re all I want » est en écoute ici 

Indochine a dévoilé, il y a peu un nouveau single. Baptisé "Nos Célébrations", il fait l’objet d’un clip.

Ce titre est le premier extrait de "Singles Collection" qui sera proposé en 2 volumes :

- "Singles Collection (2001-2021)", date sortie le 28 août, et dès aujourd’hui en précommande (éditions Standard 2 CD, Deluxe 3 CD, Double K7, et 5 Vinyles)

- "Singles Collection (1981-2001)", date de sortie le 27 novembre.

Baptisée ‘Central Tour’, la tournée des stades est prévue à partir de 2021.

Les concerts bénéficieront d’une mise en scène unique avec un dispositif central qui permettra une proximité, une intimité et une communion inédite avec le public.

Au vu des évènements que nous traversons actuellement, Indochine va réserver un quota de places par stade pour inviter des personnes dont les professions (soignants, postiers, routiers, etc.) ont aidé le pays à (sur)vivre ces derniers mois.

Ouverture de la billetterie le 29 septembre 2020.

Le clip est à voir dans son intégralité ici

Page 1 sur 92
FaLang translation system by Faboba