• Un deuxième single pour Endz !
    Un deuxième single pour Endz ! Endz vient de révéler le clip de son deuxième single « Ashamed », un titre issu de son album « Harmed », paru sur…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Se connecter

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

mardi, 31 décembre 2019 08:01

From here

Les sessions d’enregistrement du quatorzième elpee de New Model Army se sont déroulées en Norvège, dans un studio sis sur une petite île du nord de ce pays, baptisée Giske. Et ces paysages sombres, glaciaux et accidentés (NDR : l’eau, la neige, la roche, etc.) ont eu une incidence sur le climat au sein duquel baigne cet opus. 

Découpé en 12 pistes, « From here » mêle l’exaltation de Killing Joke à l’intensité d’un Psychedelic Furs. Mais en plus soft. Même que la voix rauque de Jim Sullivan campe souvent un hybride entre celle de Jaz Coleman et de Richard Butler. La description est schématique, mais elle permet de vous donner une petite idée du style proposé par la formation issue de Bradford.

Souvent épiques voire hymniques, les compos bénéficient de refrains accrocheurs (NDR : « When I am » se révèle même contagieux !). Les plus luxuriantes sont parfois enrichies de chœurs et/ou d’arrangements de cordes et de cuivres. Les percus sont tribales ou martelées, mais également grandiloquentes tout au long de « Maps », une valse traversée par l’intervention d’un violoncelle. La conjugaison entre cordes de gratte électriques et acoustiques est bien équilibrée. La ligne de basse palpite ou gronde. Bref, si le climat général de cet opus est ténébreux, il recèle cependant des titres plus offensifs, à l’instar du plus optimiste « Never arriving », de « Watch and learn » et puis de « The weather », morceau qui décrit les problèmes sans cesse croissants causés par le changement climatique.

Le titre maître clôt l’opus ; une plage de 8’ construite en crescendo qui synthétise bien le style épique de cet LP, plutôt réussi.

jeudi, 26 décembre 2019 16:18

Ozzy Osbourne six pieds sous terre…

"Under the Graveyard", c’est le titre du nouveau single d’Ozzy Osbourne. Il a été écrit et produit avec Andrew Watt. La compo figurera sur le douzième album studio du chanteur britannique, « Ordinary Man », dont la sortie est prévue pour 2020, un elpee pour lequel il a reçu le concours de Watt à la guitare, du bassiste de Guns N ' Roses Duff McKagan et du batteur des Red Hot Chili Peppers, Chad Smith.

Pour découvrir le clip de « Under the graveyard », c’est ici

 

jeudi, 26 décembre 2019 16:15

Le grand exercice de style de The Homesick

Sub Pop a signé le groupe néerlandais The Homesick qui sortira son premier elpee, « The Big Exercise », le 7 février 2020. L'album, qui inclut les singles « I Celebrate My Fantasy » (en écoute ici), « Kaïn », « Male Bonding », et le titre maître, a été produit par la formation au Schenk Studio à Amsterdam, mixé par Casper van der Lans, et masterisé par Mikey Young (Total Control, Eddy Current Suppression Ring).

The Guardian qualifie The Homesick de trio hollandais excentrique qui communique un sens de l'humour à son post-punk éraflé et éclectique…

Tracklisting

What’s In Store
Children’s Day
Pawing
I Celebrate My Fantasy
Leap Year
The Small Exercise
The Big Exercise
Focus On The Beach
Kaïn
Male Bonding

Bandcamp : https://thehomesick.bandcamp.com/

jeudi, 26 décembre 2019 16:14

Au-delà de la Double Date With Death…

Fondé à Montréal en 2014, en plein boom garage californien, Double Date With Death a opéré ses premiers pas en pratiquant un garage-punk hargneux, taillé pour le live, à l'image de ses modèles John Dwyer ou Ty Segall. A l’instar de ses compatriotes Chocolat ou des français de Petit Fantôme, le band décide cependant de s'essayer au chant en français. Et il le démontre déjà sur son titre « Magicien », un morceau pop aux reflets psyché paru sur leur premier album « Headspace », en 2016. Le prochain opus sera donc écrit intégralement en français. Collage d’images et de personnages au casting duquel on trouve une princesse perdue, une sombre forêt ou une sorcière rouge, L'Au delà dessine les contours d'un monde surréaliste, illustré par une superbe pochette du dessinateur belge Elzo Durt (auteur de pochettes pour Oh Sees, La Femme, Kaviar Special, etc).

Sur ce nouvel LP, enregistré au studio Pantoum en 2018 avec l'aide de Guillaume Chiasson (Ponctuation, Jesus les filles, Bon Enfant, The Blaze Velluto Collection) les Québécois associent aux explosions punk des pistes pop superbement produites.

L'au-delà’ paraîtra le 10 janvier 2020.

En attendant, le titre « Kodak », est en écoute ici

 

jeudi, 26 décembre 2019 16:12

L’esprit subtil de Wolf Parade

Le nouvel LP de Wolf Parade, « Thin mind », paraîtra ce 24 janvier 2020. L’opus a été produit par John Goodmanson. Début de cette année, le multi-instrumentiste Dante DeCaro a quitté le groupe. Il n’a pas été remplacé. La formation a choisi de continuer l’aventure sous la forme d’un trio.

Le clip de « Forest green », qui figurera sur le cinquième LP de Wolf Parade est disponible ici

Tacklisting

01 Under Glass
02 Julia Take Your Man Home
03 Forest Green
04 Out of Control
05 The Static Age
06 As Kind as You Can
07 Fall Into the Future
08 Wandering Son
09 Against the Day
10 Town Square

20 ans après « Puzzle », son premier elpee, Tahiti 80 nous propose son nouvel opus, « Fear of an acoustic planet”. Le groupe rouennais revisite douze de ses morceaux sous un format acoustique. Le titre adresse un clin d’œil amusant au mythique « Fear of a black planet » de Public Enemy. Pour enregistrer cet album-anniversaire, la formation s’est réunie au complet (le guitariste et chanteur Xavier Boyer, le bassiste Pedro Resende, le guitariste Médéric Gontier et le batteur Raphaël Léger) dans son repaire rouennais, le Nama Biru Studio. La formation a pioché dans la centaine de morceaux de son répertoire pour revenir à l’essence-même des chansons. Il ne s’agit cependant pas d’un album ‘unplugged’ joué en ‘live’, mais de nouvelles versions qui impliquent xylophone, bongos, mélodica, glockenspiel, percussions, triangle, etc.

L’album est en écoute sur leur bandcamp ici

TAHITI 80 se produira en Belgique pour 2 dates en avril prochain :

Vendredi 3 avril : Entrepôt (Arlon)
Samedi 4 avril : Cercle St-Hubert (Marchin-Huy)

jeudi, 26 décembre 2019 16:07

La cité d’amour de Deacon Blue

Deacon Blue est un groupe écossais qui a rencontré un énorme succès entre la mi-eighties et la mi-nineties. Si vous vous souvenez du tube « Real gone kid », il faut surtout souligner les ventes globales des albums de Deacon Blue qui s'élevaient à six millions d’exemplaires, en 2012.

La formation publiera un neuvième LP studio, « City of love », le 6 mars 2020. Le titre maître est en écoute ici

Tracklisting

City Of Love
Hit Me Where It Hurts
Weight Of The World
Take Me
In Our Room
Intervals
Keeping My Faith Alive
A Walk In The Woods
Come On In
Wonderful
On Love

Fondé en 1999, Black Lips est un groupe de garage issu d’Atlanta, en Géorgie. Son neuvième elpee stutio, « Sing In A World That’s Falling Apart », paraîtra ce 21 janvier 2020. Les sessions se sont déroulées aux légendaires studios d'enregistrement Valentine, à Laurel canyon, récemment rouverts et ont bénéficié du concours de l'ingénieur du son Nicolas Jodoin. Deux titres sont disponible en écoute : « Odelia » (ici) et « Gentleman » (là)

jeudi, 26 décembre 2019 15:58

Jan Verstraeten rêve des tropiques…

« Tropical View », c’est le nouveau single de Jan Verstraeten, un artiste issu du Nord de la Belgique, responsable d’un excellent premier Ep baptisé « Cheap dreams » ; un disque paru début de cette année. Traduit en clip, ce titre de pop fantaisiste et cinématographique met en scène un singe grandeur nature se déplaçant entre un monde de rêve et celui du Gameboy Super Mario. Jan a imaginé cette vidéo en compagnie de la photographe, écrivaine et designer Murielle Scherre.

‘Parfois, je veux vivre ma vie comme Super Mario. Me déplacer d'île en île, lancer des boules de feu, manger des super champignons et sauver la princesse Daisy’…

Le clip est disponible ici

 

jeudi, 26 décembre 2019 15:55

Poliça veut rester en vie…

Sur les trois premiers albums de Poliça, Leaneagh s'est concentrée sur la réorganisation du monde et ses relations en son sein. Tout au long de « When We Stay Alive », elle réalise le pouvoir de restructurer son moi intérieur. Le titre de l'album fait référence à l'idée d'avancer dans la vie - nos expériences, bonnes et mauvaises - et ce qui se produit ensuite avec la force que nous trouvons. Le titre et le thème de cet opus s’expliquent, quand on sait que Channy Leaneagh était tombée de son toit en dégageant de la glace au début de 2018. Blessée à la colonne vertébrale, elle a été forcée de vivre à mobilité réduite pendant des mois. Le quatrième opus de Poliça, « When We Stay Alive », paraît ce 31 janvier 2019, un disque annoncé comme un hybride indiscernable entre instrumentation organique et électronique.

Le clip de « Driving », issu de ce futur long playing, est disponible ici

 

Page 12 sur 361
FaLang translation system by Faboba