Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Deux sœurs pour un seul nom…

Écrit par

Le premier album de Célénasophia, le duo de sœurs né de la fusion de leurs prénoms s’intitule « Les géantes bleues ».

En onze compositions originales, brutes et sans filtre, elles livrent un long playing de chanson française moderne, urbain, profondément ancré dans le présent. Elles y affirment leur féminité, leurs doutes, leurs besoins d’évasion, de passions, leurs acharnements, ... et, par-dessus tout, leurs valeurs et leurs idéaux.

Les compositions sont habillées d'arrangements actuels aux sonorités urbaines enrichies de percussions, de beats, de zestes d’électro, de codes empruntés au hip-hop, de gimmicks pop et de beaux effets aériens sur les guitares.

Aventureux dans ses thématiques, avec une poésie écorchée et réaliste et un sens de la métaphore qui vient du cœur, Célénasophia s’interroge sur le rapport à l’argent (« Pile ou Face »), évoque la maitrise des pensées négatives (« On s’en souviendra pas »), cherche le réconfort auprès de l’être aimé (« Me plonger dans tes yeux »), élève la solitude en vertu thérapeutique (« Seul hôtel », « Passage secret ») et s’adresse avec beaucoup de pudeur à une maman partie trop tôt rejoindre les anges (« Je te vengerai »).

La chanson « Les géantes bleues » a donné son titre à l’album ; ce sont des étoiles massives, très chaudes et très lumineuses, elles symbolisent les personnes proches perdues et sont pour les sœurs une source d’énergie qui les pousse à aller de l’avant.

Le clip est à voir et écouter ici

Informations supplémentaires

  • Date: 27/02/2021
Lu 120 fois
FaLang translation system by Faboba