• Typh Barrow insouciante ?
    Typh Barrow insouciante ? Après le succès de « Replace », Typh Barrow sort « Doesn't Really Matter », deuxième extrait de son futur…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

mardi, 01 octobre 2019 10:46

Typh Barrow insouciante ?

Après le succès de « Replace », Typh Barrow sort « Doesn't Really Matter », deuxième extrait de son futur album qui paraîtra début 2020.

Enregistré entre Bruxelles (aux studios ICP) et Londres, à l’instar de « Replace », son single précédent, « Doesn't Really Matter » a joui d'un savoir-faire qui porte au sommet la soul-pop chaleureuse, puissante et intemporelle de Typh.

« Doesn't Really Matter » a été très bien accueilli par les radios puisqu'il figure déjo sur de nombreuses playlists

Typh présentera ce nouveau titre lors de la grande soirée Cap 48 le 13 octobre prochain sur la RTBF.

2020 s'annonce déjà comme une excellente anné, car outre la publication d'un nouvel elpee, la tournée qui bénéficiera d’un nouveau spectacle commencera en mai et passera entre autres dans des salles prestigieuses comme le Palais des Beaux Arts de Charleroi (2 mai), le Forum de Liège (8 et 9 mai), le Cirque Royal de Bruxelles (15 mai) et le Rockhal au Grand-duché du Luxembourg ...

A découvrir ici

Marqué dans l’enfance par la chanson "Plus rien" du groupe québécois les Cowboys Fringants, Ali Danel a grandi avec l’idée d’être né au début de la fin. Stimulant puissant de l’imaginaire, cet avenir sombre a inspiré bien des chansons au jeune chanteur, convaincu qu’un avenir moins toxique était néanmoins possible si chacun y mettait du sien.

Ainsi, Ali s’implique à son échelle, adaptant peu à peu son mode de vie et son oeuvre au monde nouveau dans lequel nous entrons, n’espérant pas sincèrement voir "La Couleur de l’eau" devenir fluorescente, bien que l’idée soit intéressante du point de vue artistique.

Deuxième titre dévoilé de son nouvel album, "La Couleur de l’eau" nous plonge dans un futur proche que personne n’envie. Réalisé par Thibault Fournaise et Ali Danel dans leur Picardie natale, ce nouveau clip doit son bouquet final aux talents de maquillage de Karine Prodon.

Nouveau single et clip "La couleur de l'eau" à découvrir ici :

Stuck In The Sound poursuit l’exploitation de son album « Billy Believe » et lève aujourd’hui le voile sur un nouveau single au refrain enivrant : « Break Up » !

Et comme d’habitude, les cinq garnements n’ont pas lésiné sur les moyens pour habiller le morceau d’un clip au scénario très travaillé.

Réalisé par David Fontao, le vidéoclip nous happe dans un braquage de banque qui dégénère, mais pas comme on pourrait l’imaginer. Comme si La Casa de Papel rencontrait Hair. Parce qu’à la fin, tout le monde s’aime !

Découvrez le clip de Break Up  ici 

mardi, 01 octobre 2019 10:44

La rengaine de Lilee...

« Rengaine », c’est le titre du nouveau single de Lilee, un morceau issu de son nouvel opus, « Rengaines » (NDR : au pluriel !). Enregistré par Dominique Blanc-Francard (Gainsbourg, Françoise Hardy, Camille…) au Labomatic (FR), accompagnée du Bassiste Laurent Vernerey (Johnny Hallyday…) et le batteur Raphael Chassin (Tété…)il a été réarrangé par Maxime Pauwels au Magnétic Field Studio (BE) et masterisé par Pieter de Wagter à l’equus Studio (BE).

Par sa personnalité touchante, ses mélodies simples mais efficaces, ses textes qui ne laissent pas indifférents et son ton acidulé aux accents de folk anglo-saxonne, Lilee séduit par sa ou ses rengaine(s)…  

Pas encore convaincu ? Alors, cliquez ici 

mardi, 01 octobre 2019 10:42

Le mouvement perpétuel des Hyènes…

Depuis 2006, The Hyènes n'a pas soufflé une seconde.

La BO d'"Enfermé dehors" d'Albert Dupontel, deux albums, deux tournées, un "Bordel Tour" avec Cali, un Bd Concert "Au vent mauvais", des créations originales, de nombreuses collaborations, sans oublier plus de 400 concerts accordés en France, Suisse, Belgique, Espagne et même la perfide Albion de Boris Johnson.

Cet automne, The Hyènes n'entend pas en rester là en gravant un nouvel Ep intitulé « Ça s'arrête jamais ». Il paraîtra ce 11 octobre après un un tour de chauffe en clubs.

L'Ep réunit 5 titres, dont 3 originaux, "Plus dark que Vador" ou le masochisme de la loose ; "Que du Q", une sacrée chanson d'amour non-hypocrite ; et le titre maître (à voir ici), l'hymne disco rock du groupe.

Outre ces titres interprétés en français, figurent deux reprises, le "Neat Neat Neat" de The Damned, groupe culte de la scène punk historique, et "Suicidez-vous le peuple est mort" de Jean-Louis Murat, où la cold wave originale a été revue en rock sec et fuzzé, magistralement.

The Hyènes : Vincent Bosler (The Very Small Orchestra) : chant, guitare ; Denis Barthe (Noir Désir) : batterie, Olivier Mathios (Mountain Men) : basse ; Luc Robène (Strychnine, Arno Futur) : guitare.

Dalton Telegramme revient avec un deuxième album intitulé « Victoria »

Résultat d’un profond désir de la bande de s’embarquer dans une nouvelle aventure, ce disque écrit en partie durant la tournée de son premier album et au gré de ses escapades en Baie de Somme et autres ‘pow wow’ bucoliques, se veut plus ambitieux et plus doux.

Si le musc et les parfums boisés coloraient leur précédent effort, Victoria s’annonce résolument plus féminin, délicat par ses arrangements et profond dans ses cordes.

Plus féminin dans la forme aussi car les 4 amis du bord de Meuse accueillent dans le gang Fanny (du groupe Faon Faon), amie du groupe et cousine dans la famille franco-faune belge.

Fidèle à un plaisir coupable de cocooner pour créer et enregistrer, l’album a été mis en boite à la Frette (manoir/studio de légende) sous la houlette de l’excellent Yann Arnaud (Air, Phoenix, Maissiat, Alex Beaupain…).

Un changement de cap pour l’équipage Dalton qui s’éloigne un instant du francophile « Wild wild west » fantasmé a ses débuts pour s’épanouir ici dans de nouveaux paysages sonores avec le même mot d’ordre… se laisser pousser les envies!!

https://www.daltontelegramme.com/

Après “Lifetime" (qui lui a valu le titre de ‘Pure Like’ sur Pure) et "Revolution", Løyd dévoile "Cyborg", le 3e extrait de son premier album.

Dans « Cyborg », son nouveau single, Annie Sama incarne un robot de séduction se questionnant sur sa propre existence, repoussant les frontières de l’intelligence artificielle et de la conscience.

Le morceau est une montagne russe, un voyage guidé par les douces mélodies et les murs de synthétiseurs, qui nous plonge dans l’univers dystopique et le sound design caractéristiques du producteur bruxellois.

« Cyborg » est le dernier titre dévoilé avant la parution l’album de Løyd, dont la sortie est prévue pour bientôt.

Cliquez ici pour découvrir cet univers particulier :

Le groupe lillois Flat Screen Radio dévoilera dès le 2 octobre " Up ! ", un 1er titre issu de son futur LP. Il rend ainsi public un clip aussi osé qu'original, réalisé par les talentueuses Kiki Bronx.

Flat Screen Radio propose une musique au croisement de la pop, du soft rock et du psychédélisme, avec des influences comme Django Django, Tame Impala ou encore Chris Cohen.

Qu’on ne s’y trompe pas. Si on parle bien de pop, le cahier des charges ne se limite pas à ‘entêtant’ ou ‘facile à danser’. Ce quatuor va plus loin et confectionne une musique à fort pouvoir évocateur, une musique à vous faire voyager l’esprit, une musique à regarder sur écran géant.

Après un premier Ep (4 titres) et une année d'accompagnement par le dispositif Tour de Chauffe, Flat Screen Radio a notamment eu l'occasion de jouer aux côtés d’artistes comme Feu! Chatterton, The Warlocks, Forever Pavot, Aquaserge ou encore Dorian Pimpernel.

Découvrez ce clip ici 

L'album sortira le 15 octobre 2019.

mardi, 17 septembre 2019 15:50

Et puis encore Half Moon Run

Quatre ans après avoir publié « Sun Leads Me On », un elpee décrété disque d'or, Half Moon Run est de retour !

Le groupe montréalais vient de sortir un nouveau single. Intitulé « Then Again », ce disque est le premier support gravé depuis 2015 et annonce le troisième album, qui sera publié cet automne.

« Then Again » est une chanson dans laquelle vous reconnaissez immédiatement le pouvoir de Half Moon Run.

Sa mélancolie automnale est aussi chaude que confortable. Son sens subtil de la mélodie est chargé de tension. Et il vous entraîne dans son univers sonore avec une aisance ludique.

Regardez et écoutez ici “Half Moon Run - Then Again” :

Half Moon Run est l’un des groupes les excitants au Canada et également le produit d’exportation le plus réussi des dernières années.

Le quatuor est né en 2009. En 2012, il a gravé « Dark Eyes » qui est devenu disque de platine. Et le successeur « Sun Leads Me On », à partir de 2015, a reçu le statut d'or. Le band a, en outre, décroché de grands succès grâce à « Full Circle », « Call Me In The Afternoon » et « Turn Your Love ».

Bien qu’il soit demeuré silencieux, au cours de ces dernières années, il a toujours pleinement été actif sous les radars.

Le groupe indie rock part aujourd'hui pour une grande tournée aux States et au Canada. Ensuite, il y accomplira une grande tournée européenne, en se produisant notamment à guichets fermés à Londres et à Amsterdam. Le périple s'achèvera le 27 novembre dans la Grande Salle de l’AB, à Bruxelles.

mardi, 17 septembre 2019 15:48

Magon sort des ténèbres…

 

Avec “Out In The Dark”, son premier album, dont la sortie est prévue pour le 11 octobre, Magon nous dévoile son univers rock, qu’il célèbre par une énergie à la fois fatale et décontractée et des paroles sombres et introspectives.

A première écoute, “King of Nothing”, premier titre de l’album, vous réserve déjà un paradoxe à déchiffrer. Défilent l’une après l’autre 12 chansons qui révèlent l’intimité de ce personnage au look mémorable, sans pour autant qu’elles ne résonnent avec le mélomane. L’air s’annonce décidément familier, insolite, et suspicieusement délicieux.

Et puis, il y a “Third Dimensional Love”, dont le clip est disponible ici, morceau qui illustre parfaitement le style du band. Préparez-vous à le voir se transformer en son propre avatar 3D et voler dans le microcosme d’un centre commercial dans sa ville natale. C’est bien derrière un rideau d’absurdité que se cache un horizon entier de profondeur…

Reste alors à voir le groupe en live : gueules d’anges et énergie punk, rage et amour, les quatre musicos ont déjà tout de grands.

Page 1 sur 71
FaLang translation system by Faboba