Steve Wynn fait ce qu’il faut…

Le dernier elpee de Steve Wynn, "Northern aggression" remontait à 2010. Son prochain, "Make It Right", paraîtra ce 30 août 2024 et coïncidera avec son nouveau livre de souvenirs ‘I Wouldn't Say It If It Wasn't True’ (Jawbone Press). Lors des sessions, il a…

logo_musiczine

Une piqûre de rappel pour Pond…

Le nouvel elpee de Pond, « Stung ! » paraîtra ce 21 juin 2024. A ce sujet, Nick Allbrook a déclaré : ‘J'ai écrit la plus grande partie de cet album en tondant la pelouse de quelqu'un. Je suis rentré chez moi, j'ai posé mes doigts sur le piano et j'ai joué la…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Jane's Addiction - 04/06/...
Jane's Addiction - 04/06/...
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

Deux ans après avoir gravé « Strange Effect », le groupe parisien propose « Half Asleep Half Awake », un deuxième long playing qui vous redonnera foi dans le rock.

Réunissant Djivan Abkarian (chant, basse), Lucas Humbert (guitare) et Baptiste Leon (batterie), les garçons fans de musiques fifties et sixties (Cochran, Small Faces, Beatles, Kinks, Slade, etc.) sont alors lancés sur l’autoroute rock. Ils sortent un premier elpee baptisé « Strange Effect », en 2021 bourré de moments flamboyants et de riffs aiguisés qui câlinent l’oreille.

Pour « Half Awake », les Parisiens sont retournés à Londres au Toe Rag Studios créé par Liam Watson, un ingénieur de génie qui a produit l’album Elephant des White Stripes et bossé avec Madness, Tame Impala ou encore Supergrass.

Là-bas, ils ont eu envie de troquer l’efficacité pour la spontanéité. L’idée : remplacer les riffs trop parfaits par des successions de phases psychédéliques et de signatures rythmiques fracassantes. Cette nouvelle manière de procéder, qui découle notamment de leur expérience en tant que backing-band d’une troupe théâtrale où le groupe devait improviser des longs jams de folie –pour la pièce ‘multi Molièrisée’ Électre des Bas-Fonds– s’est logiquement frayé un chemin jusqu’à l’album.

Le clip de « Mirror mirror » est à voir et écouter

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:43

Les sablières de Berode

Bérode, c’est le projet de Quentin Maquet, ancien leader de Dalton Télégramme. Le confinement est arrivé, Quentin en a profité pour travailler un projet solo.

Quentin a une vraie passion pour l'écriture et plus globalement pour la langue française. Humain et généraux, son envie de parfaire les choses constitue son leitmotiv.

Multi instrumentiste, Maquet a travaillé pendant près de 9 mois à pousser au plus loin ses maquettes et puis a booké une longue session de studio en s'entourant de musiciens talentueux et d'une équipe de réalisateurs.

Intitulé « Les sablières », ce nouvel Ep constitue l'aboutissement d'un travail ambitieux à tous les niveaux. Non seulement d'écriture mais également d'arrangements et de production. Nous ne sommes pas très loin des sonorités de Metronomy, de Sebastien Tellier époque La ritournelle.  Il est le fruit de la collaboration entre Yannick Lemoine et Pierre Demoulin (Roscoe, Blanche...), pour la direction artistique, et Maxime Wathieu a énormément travaillé au mix pour arriver à un son ample et chaleureux. La touche finale du mastering a été posée dans un studio près de New York.

« Le maître du Je » est en écoute

 

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:42

Talisco, c’est ici…

Il y a 10 ans, Talisco surprenait en gravant des singles comme « Your Wish » et « The Keys », des hymnes électro rock, des productions orchestrales, des chœurs, des riffs de Telecaster et de refrains fédérateurs, avec, en chef d'orchestre, Jérôme Amandi.

Virage vers le français pour un nouvel album, des textes parlent de prises d'élan pour un saut dans le vide, de plongées intérieures pour fuir la surface, de vivre l'instant présent dans l'urgence.

Quatrième elpee du groupe, « Cinematic » est une fresque électro pop, incluant –et c’est une grande première– des titres dans la langue de Molière.

Jérôme Amandi, le leader, compose des albums comme des BOs, ses titres naissent toujours d'une image, d'un moment vécu ou fantasmé.

Une image d'un coucher de soleil du Pays basque où Jérôme à récemment posé ses valises ou d'un soleil brûlant de la Californie où le groupe est resté longuement.

Tourné en clip, « C'est ici » résume bien le projet

 

 

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:42

Vianney multiplie les collaborations…

Après les succès des singles de « Call on me » (en duo avec Ed Sheeran), « Keep it simple » (en duo avec Mika), « Le feu » (en duo avec Kendji Giarc), et « Comment on fait » (en duo avec Zazie), ce plaisir de la collaboration a tissé son chemin : créer, échanger, composer, écrire, raturer et passer du temps ensemble en studio.

Le résultat est un album de 19 chansons créées à 2 ou 3 en compagnie de 17 artistes différents (Renaud, Big Flo et Oli, Mentissa, Soprano, …) Un opus caméléon qui reflète les goûts éclectiques de Vianney et son amour pour la grande variété pop ainsi que les artistes qui l’incarnent.

Le clip consacré à « Maintenant » de Vianney avec Renaud est à voir et écouter

 

 

En janvier dernier, Benjamin Biolay accordait un concert évènement dans sa ville natale, au milieu de l'orchestre National de Lyon et dans cette salle incroyable qu’est l'Auditorium de Lyon, sous la direction de Dirk Brossé.

Ce concert hors du temps est maintenant disponible en Livre CD et en double vinyle. C’est le tout premier album live de la discographie de Benjamin Biolay.

Vous y redécouvrirez ses plus grands titres comme "La Superbe", "Comment est ta peine ?", "Ton Héritage", ou "Lyon presqu'île" dans une version symphonique inédite.

La vidéo consacrée à “Ton Héritage” est disponible ici

 

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:40

Le cœur parapluie de Hoshi…

À 26 ans seulement, Hoshi est déjà reconnue comme une figure artistique majeure de sa génération. Militante et hypersensible, et n’en finit plus de surprendre et de briser les codes.

Après 2 albums certifiés, l’un platine et l’autre double platine, 2 nominations aux Victoires de la Musique et plus de 200 dates de concert dans tout l’Hexagone, elle a publié « Cœur parapluie », un album qui fera date et qui souffle un air nouveau et salutaire sur le pop-rock made in France.

De la rue au plateau TV, Hoshi a réussi, depuis son premier single en 2017, à se frayer un chemin dans le business implacable de la musique professionnelle.

Son dernier opus totalement décomplexé et avant-gardiste remet en jeu son statut d’artiste à part et émergeant. À travers ses textes, elle assume qui elle est, sa marginalité, sa personnalité hors norme, ses angoisses et, surtout, car c’est le plus inavouable, ses paradoxes.

Quand les ritournelles cauchemardesques, les ‘mauvais rêves’ hantent ses nuits, elle en tire des paroles envoûtantes qui tracent un parcours dans notre esprit, telle une étoile filante qui nous invite à transformer nos peurs, nos cauchemars, en rêve de lendemains meilleurs.

« Ne saute pas », en duo avec Calogero, est en écoute ici

 

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:39

Sophie Darly ralentit rapidement…

Le troisième elpee de Sophie Darly s’intitule « Slow Down Fast ». Sur ce nouveau disque, la chanteuse offre une poésie de l’ordinaire qui captive dès la première note. Compositrice, co-autrice et productrice, l'artiste franco-suisse y évoque l'hyper effervescence du monde contemporain et ses incidences.

Inspiré des musiques soul, jazz, blues qu’elle chante depuis ses 20 ans et son voyage à Detroit (USA), l’univers de « Slow Down Fast » est subtil, tout en retenue, mais faussement sage.

Entourée d'un groupe de choc impliquant Daniel Mizrahi aux guitares, Arnaud Gransac au piano, Antoine Reininger à la basse, Mathieu Penot à la batterie, Hector ‘Tachi’ Gomez aux percussions, Pierrick Pédron au saxophone, Julien Alour à la trompette, et Frédéric Jaillard aux claviers, Sophie Darly nous fait vibrer grâce à sa tessiture soul/jazz sublimée par une guitare percutante, des cuivres dynamiques et des percussions galopantes.

L’ambiance très Stax/Motown de « Living The Dream » est une invitation à se libérer et à laisser derrière soi tout ce qui nous entrave ; et on peut la retrouver sous forme de clip

 

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:39

Renaud a plus d’une corde à son arc…

Après le succès de sa tournée actuelle, les plus belles chansons de Renaud, dans des versions inédites, ont été enrichies par les cordes d’un double quatuor féminin. Elles figurent sur un opus studio.

De « En cloque » à « Manhattan-Kaboul », « Dans mes cordes » offre une revisite intense et émouvante de ces grands classiques qui traversent les générations.

Replongez dans l’univers de Renaud à l’écoute de « Manhattan Kaboul », une magnifique chanson interprétée en compagnie d’Axel Red, ici

Jose, pilier de la scène indé française (dixit Rolling Stone), ne lâche pas le morceau. Vous l’avez peut-être déjà vu ou entendu auprès de The Firecrackers, Bleu Tonnerre ou dans ses featurings avec Lafayette, Nadj, et quelques autres.

Revenu en formule trio post-covid en compagnie de ses deux comparses Quentin (batteur, également dans Gwizdek, Arabella, et Fav) et Mathias (basse Hyde Park Corner, Hot Chibers, Stone Shelter...), il a toujours l’envie de porter haut l’étendard d’un Rock avec beaucoup de Roll.

Après plusieurs Ep, un double album et une flopée de singles, le groupe a dévoilé fin septembre 2023 un Ep (“Monkey on my back”) on ne peut plus brut. Enregistré live, il est précédé en mai d’un single rentre-dedans-ta-face, « Am I Mad ? »

On retrouve dans toutes les nouvelles compositions et enregistrements l’authenticité des prestations scéniques qui a fait son succès et assis sa légitimité : franche, directe, minimaliste, mais ô combien efficace. Plug and play, pas d’ampli en side, pas de compromis. Dans une époque où le monde musical devient trop poli, trop lisse, Jose and the Wastemen retrouvent la fougue originelle et le son ‘plus bio tu meurs’, dans des prestations scéniques authentiques, toujours différentes et pleines de surprises rafraîchissantes.

Alors rock, mais surtout, roll…

Le clip de « Monkey on my back » est disponible

 

jeudi, 07 décembre 2023 16:36

François Hélas, le loser magnifique…

D'aussi loin qu'il se souvienne, François Hélas a toujours écrit. Des histoires, des poèmes. Ecrire.

Après une première vie professionnelle pleine de détours (éducateur, journaliste, ouvrier), sa passion pour la musique se mue en une obligation, en un désir qui ne peut plus être contenu jusqu'à se transformer en seul chemin possible.

S'en suit une première sortie en 2022 sous le pseudonyme de ‘H’ et un Ep intitulé « Mauvaise vie » en tant que chanteur, auteur et compositeur.

Dans son deuxième Ep ironiquement intitulé « Loser magnifique », François Hélas livre cinq chansons qui s'inscrivent pleinement dans l'univers poétique et lyrique découvert de son premier opus, « Mauvaise vie ». En amoureux de la langue, les textes sont toujours aussi cadencés, ciselés et jamais traités à la légère. Sa musique mélangeant à nouveau la pop et la chanson, s'affirme et prend de l'ampleur grâce des productions encore plus abouties et à sa nouvelle collaboration avec Pierre Guillot, arrangeur et ingénieur du son, qui avait déjà travaillé en compagnie de François sur son premier Ep.

Ici, on trouvera une histoire d'amour au goût amer à la basse enveloppante (« Happy end »), un appel mélancolique au bonheur sur des riffs de guitare sèche (« Elle sera belle »), une histoire d'amour et d'absence très cinématographique où les violons se déploient (« Sally »), une histoire très personnelle de pilier de comptoir à la dérive avec un duo basse/batterie entêtant (« Ma gueule »), et un hymne génial et sarcastique à la défaite sur un rythme flamenco, à l’instar de « Losers magnifiques », en écoute

 

Page 12 sur 169