Vendredi Minuit l’heure de Sofia Bolt…

Sofia Bolt est le projet de la musicienne, compositrice et productrice d'origine française Amélie Rousseaux. C'est à Los Angeles, où elle vit depuis son départ de Paris en 2017, qu'elle a enregistré son second elpee, « Vendredi Minuit », ce 10 mai 2024. Entre…

logo_musiczine

Lorsque Komodor rencontre Moundrag…

Komodrag & The Mounodor est le fruit de la rencontre entre les formations bretonnes, Komodor et Moundrag. Le premier contact s’est produit lors d’un set de Komodor. Les deux membres de Moundrag décident de rejoindre le groupe sur scène, à la fin de leur live,…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Jane's Addiction - 04/06/...
DRAHLA
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

vendredi, 26 avril 2024 11:11

Les amis et la famille de The Twin Souls…

Depuis 5 ans, The Twin Souls (Martin et Guilhem Marcos) forgent leur réputation en parcourant les routes de France, de salles en festivals, mais également celles de l’Espagne grâce à une première tournée de 10 dates en 2023.

5 années riches d'expériences et de rencontres auxquelles ils souhaitent aujourd’hui rendre hommage à travers la sortie de 4 nouveaux titres, en parallèle de l’écriture d’une nouvelle page de leur projet : un 1er album !

Sur 2 titres totalement inédits “ The One ” et “ Remember ”, on retrouve les Dätcha Mandala avec lesquels de forts liens se sont tissés et Tonio Marcos, leur père, musicien de carrière (guitariste pour Michel Delpech, notamment) et influence majeure du parcours musical, artistique et professionnel de ses deux fils. Sur les 2 autres morceaux, réenregistrés pour l’occasion, “ Tenderly ” et “ Hey Hey ”, on retrouve Yarol Poupaud avec lequel ils ont joué au Trabendo (Paris) en 2021 et Gunnar Ellwanger, leader de Gunwood, groupe pour lequel ils ont eu un véritable coup de cœur et en compagnie duquel ils ont partagé plusieurs fois la scène. Tous deux venus naturellement discuter de leur passion commune, interpellés par l’univers rock garage organique du duo.

“ Family & Friends ” réunit ainsi 13 titres dont les 9 plages de leurs 2 Eps entièrement remasterisés ainsi que ces 4 nouveaux morceaux sous un format digital mais aussi et surtout, sous un format essentiel aux groupes de rock.

« Remember » est disponible sous forme de clip ici

 

 

vendredi, 26 avril 2024 11:10

YGGL, comme un étranger au Japon…

Bercé par les VHS et les DVD de skate, de surf et de snowboard, la board culture bouillonnante du début des années 2000 fait découvrir à Yrwan Garcia Léal de nombreux groupes de rock et de rap indépendants.

Après une carrière de snowboardeur professionnel, Yrwan s'installe sur la côte basque et se met à la guitare. A l’aide d’un loopeur, il enregistre ses premières démos et joue seul ses premiers concerts en apprenant la musique et la technique sur le tas. Du post punk brut droit, froid et sale, de la ‘cold grunge wave’ comme il l’avait baptisée. S’ensuit une opportunité d'enregistrer ses deux premiers albums (« R.ad » en 2018 et « HAZY » en 2020) dans l'énorme studio voisin de la marque de surfwear Quiksilver, géré par le talentueux Bertrand ‘MAKO’ Blais (Etienne Daho, Lee Ann Curren, Lou Doillon...)

En 2021, YGGL fait partie des 5 finalistes du European Vans Musicians Wanted et ses morceaux séduisent le jury, Andersoon Paak en tête. Yrwan joue au rythme de ses surf/snowboard trips dans des festivals ou sur des événements tel que le Sidéral Festival en 2022 qu’il ouvre en dernière minute (remplacement d’un groupe bloqué à la frontière le matin même) devant une salle bondée du grand parc de Bordeaux. D’autres festivals lui permettent également de jouer à l’étranger. Les titres d’YGGL s'entendent également dans différentes productions et publicités internationales de snowboard (‘Abstinthe Films’,’ Billabong’, ‘Van’s, ‘Volcom’, ‘Quiksilver’, ‘Laax’...) mais restent à découvrir sur la scène rock française.

Pour ce nouvel et quatrième elpee « GAIJIN », composé de 9 titres, Yrwan est retourné au Studio Macaroni de Christian Bolognaise (Cheaap, Th da Freak, Siz, Cosmopaark...) avec, cette fois, l'intention d'alourdir sa musique. Les rythmiques se veulent parfois proches du stoner ou du doom et les différentes couches de guitare se superposent sur son looper dans un magma shoegaze menées par l'énergie du grunge. Cette nouvelle profondeur s’ajoute à son univers tout en gardant son atout premier : des mélodies efficaces au service d'une énergie mixant punch et spleen.

Le clip de « (Sad Dream) » est disponible

 

vendredi, 26 avril 2024 11:09

La grivèlerie de Resto Basket…

Rassurez-vous, Resto Basket n’est pas la cafétaria d’un club de sport, mais un projet punk rock en français, tout ce qu'il y a de sérieux et honnête !

En effet, si Sylvère, Hugo, Lucas, Florian et Guillaume (amis de lycée) décident à l'origine de jouer de la musique pour tromper l'ennui qui règne dans leur petite commune de La Tour-du-Pin (c’est dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes), la formation trouve très vite son style et sort ses premières productions en toute indépendance dès 2019 ("Vers une vie active réussie").

Au fil des concerts, le projet s'affirme, grandit et rencontre son public ; un public qui se reconnaît dans la musique énergique et impertinente du groupe.

Un album plus tard ("Trajectoire", paru en 2021, dont FrancoFans dira ‘Entre inspirations de la vieille école et de leur génération, le groupe donne un coup de fouet au genre.’) et plus de 100 dates à travers toute la France (en 1ère partie des Wampas, de Ludwing von 88 ou encore de Poésie Zéro), Resto Basket est de retour. Il sortira un nouvel Ep de 7 titres intitulé "Le Seum", ce 28 juin 2024, un disque enregistré et mixé au studio Warmaudio par Kris Banel !

Le clip du 1er single "Terres froides", est à voir et écouter ici

Les « Terres froides », est le nom de l’arrière-pays isérois qui a vu grandir les membres de Resto Basket et vers lequel la vie les ramène parfois au gré de leurs aventures. 

Le clip transporte le groupe dans des lieux successifs de leur adolescence qui sont aussi des archétypes de la jeunesse périurbaine : l’autocar, le champ, la gare.

Il nous rappelle également l’origine des musiques qui ont influencé Resto Basket dès leur formation : le punk-rock des suburbs nord-américains, qui trouvent ici un écho dans le vécu périphérique français.

vendredi, 26 avril 2024 11:09

Dinoh en clair-obscur irisé…

Influencé par le post-punk, le rock indé et la jungle pop, Dinoh est véritablement un cercle de parole pour guitares.

Le groupe distille des mélodies pop dans un format déstructuré où les cordes se percutent pour briller d’une mélancolie attachante.

Formé à Bordeaux en 2022 autour du projet de Nicolas Rives, auteur-compositeur, ce quatuor se veut authentique et propose des textes en français, portés par des voix qui semblent effacer la frontière entre chant lead et chœurs.

Son premier elpee, intitulé « Deuxième Premier » s’inspire de l’obsession faussement naïve, d’un enfant qui scrute l’Univers. Totalement autoproduit par le groupe, il nous dévoile la sensibilité et l’écriture du band à travers 8 chansons.

Ces morceaux s’enchaînent selon une chronologie et s’ouvre donc par « Boum », un titre instrumental, plus math rock, plus noise, faisant écho au bang cosmique primitif.

La pièce maitresse de cet LP : « Et la lumière », nous entraîne pour un voyage de 7 minutes où le groupe dévoile tout son potentiel créatif et nous montre à quel point le temps est bien relatif, tout en offrant une écoute attentive et presque ‘courte’ de cette chanson pourtant loin des formats radio.

Dinoh s’amuse donc avec la simplicité d’une musique riche et complexe. Ce long playing est décrit par la formation comme un avant-goût de ce qui arrivera après...

« Pénombre de couleurs » est à écouter ici

 

 

vendredi, 26 avril 2024 11:08

Le No man’s land de Watertank…

Watertank a publié son quatrième long playing, "Liminal Status", ce 5 avril 2024, un disque toujours fortement inspiré par les 90's qui oscille entre rock alternatif, indie voire shoegaze. Après avoir sorti "Cut Gum" puis l'éponyme "Liminal Status", c'est l'intégralité de ce nouveau venu discographique que les Nantais vous proposent de découvrir. Une sortie que le groupe accompagne également d'un clip ; et c’est le cas pour "Clean Shot" dont la vidéo est à découvrir ici

Un album plus politique, moins tourné vers la science-fiction, qui explore les ‘situations liminaires’, ces lieux familiers dépourvus de toute présence humaine. Un quatrième opus enregistré live et mixé par Christophe Hogommat (Mad Foxes, 20 Seconds Falling Man, etc.).

Revendiquant des influences comme Failure, Quicksand ou Nothing, Watertank trace sa route depuis le début des années 2000. En perpétuelle mutation, le quatuor repousse ses limites et explore de nouvelles voies sonores à chacune de ses sorties.

 

vendredi, 26 avril 2024 11:07

Le crépuscule d’Alber Jupiter…

Le duo kraurock Alber Jupiter a sorti son nouvel elpee, "Puis Vient La Nuit", ce 5 avril 2024, alors que le label Mrs Red Sound réédite son premier.

Formé à Rennes en 2017, le duo instrumental basse-batterie s’inspire autant de la scène krautrock berlinoise des années 70 que de l'univers du post-rock pour modeler un paysage sonore aérien unique. Sa rythmique motorik se balade entre des delays plaintifs et des reverbs intergalactiques. La magie opère immédiatement ! On reconnait l'inspiration de Neu!, Föllakzoid ou encore Godspeed You! Black Emperor mais on entend quelque chose de singulièrement différent.

Alber Jupiter avait gravé, en 2019 un premier album aux allures de bande sonore de film de science-fiction. Intitulé "We Are Just Floating in Space", le disque amorçait le décollage du groupe vers les routes d’Europe, en ouverture de pontes du rock psychédélique international comme Föllakzoid, Camera, Acid Mothers Temple ou Minami Deutsch. Le tandem attire alors l’attention de festivals prescripteurs de la scène heavy psyché comme le festival les Trans Musicales de Rennes qui le programme cinq soirs d’affilée en décembre de la même année.

2020 aurait dû continuer sur la même lancée puisque la formation était à l’affiche du festival hollandais le Roadburn, mais la crise COVID en a décidé autrement. L’arrêt brutal des concerts a néanmoins permis la composition et l’enregistrement d’un second opus à travers lequel il poursuit son exploration psychédélique. Un looper, quelques pédales et le voyage devient sans limites ! La basse se transforme en guitares, violons hallucinés, cris, nappes éthérées ou distorsions. Des synthés qui font parfois leur apparition, viennent compléter une palette sonore déjà riche et amener le groupe vers de nouvelles contrées.

"Daddy's Spaceship" est en écoute ici

jeudi, 11 avril 2024 11:33

Note maximale pour Sharko !

Est-ce l'album de la ‘sagesse’ ou de la ‘maturité’ ? “10”, c’est donc le titre du nouvel ouvrage de Sharko.

Dixième elpee donc (Sharko œuvre depuis 25 ans), cela se fête ; aussi des cuivres colorent-ils intelligemment l'ensemble (trompette, tuba, trombone et saxophone) !

Sur "10", nous rencontrons un rock candide ("Expression"), des atmosphères jusqu'ici peu exploitées ("Crutches", "Cheap Thrill", "Batman Became Fatman") et évidemment du rock enjoué et espiègle ("Family Flop" qui évoque l'enthousiasme d'un séjour familial brisé par les bouchons sur l'E411 ou encore "SOS On The Dance Floor").

La ‘lyric’ vidéo est à écouter ici

 

mercredi, 10 avril 2024 19:13

Le voyage de Mazingo…

Pour la sortie de son nouvel opus, "Hey You", le trio franco-américain Mazingo vous emmène avec lui en cavale dans un décor digne des frères Coen.

Mazingo, c'est la rencontre de Dr John, confortablement installé dans son rocking-chair, se faisant hurler dessus par Tom Waits. Sur scène, le groupe déploie une énergie fiévreuse qui emmène le blues du côté sauvage à l’aide de textes en anglais ou en français, armés d'une contrebasse, d'une guitare et d'une batterie.

Dans les morceaux de ces trois amis d’enfance, on retrouve les sonorités du banjo, de l'harmonica ou de l'orgue B3 qui agrémentent des compositions empreintes de psychédélisme, proposant un univers riche et varié.

Ils incarnent un esprit de liberté qu'ils ont mis en bouteille dans un premier Ep intitulé "3 Dollar Show", paru en 2020. Ils l'ont ensuite affiné leur style, sur leur premier elpee, "Soleil noir" (2022).

"Hey You", c'est un appel à rejoindre le train en marche pour un voyage dans lequel tout le monde a sa place. Un voyage intérieur qui explore les émotions humaines en s'y plongeant intensément.

Le clip du 1er single "One Poor Teardrop" est disponible ici

 

mercredi, 10 avril 2024 19:11

Dinoh, deuxième premier ?

Influencé par le post-punk et la jangle pop, Dinoh est véritablement un cercle de parole pour guitares.

Le groupe distille des mélodies pop dans un format déstructuré où les cordes se percutent pour briller d’une mélancolie attachante.

Formé à Bordeaux en 2022 autour du projet de Nicolas Rives, auteur-compositeur, ce quatuor se veut authentique et propose des textes en français, portés par des voix qui semblent effacer la frontière entre chant lead et chœurs.

Si les couleurs ne peuvent être différenciées dans le noir, elles sont pour autant réelles. Les émotions sont ces couleurs qui n’attendent qu’un peu de lumière pour se révéler au monde. Au nôtre.

Son premier elpee s’intitule « Deuxième Premier ». Il s’inspire de l’obsession faussement naïve, d’un enfant qui scrute l’Univers.

« Pénombre de couleurs » s’enchaine naturellement après le morceau ouvrant l’album baptisé « Boum », comme un écho à cette explosion cosmique qui a fait jaillir ce sombre vide d’où nous pouvons tout ressentir, imaginer et vivre.

« Rêvalité » est une chanson catchy et mélancolique qui explore la difficulté d’exposer les émotions qu’on ressent et les échecs associés. Cette compo est disponible sous forme de clip

 

mercredi, 10 avril 2024 19:11

Saule au Cirque Royal !

Le 18 octobre 2024, Saule célèbrera deux décennies de carrière exceptionnelle au Cirque Royal de Bruxelles aux côtés d'invités surprises ! Une soirée qui s'annonce déjà mémorable. Depuis ses débuts, l’artiste belge a captivé le public grâce à son style unique, ses mélodies et ses textes touchants.

Vingt ans de créativité méritent une célébration à la hauteur de son talent. Le choix du Cirque Royal pour cet événement n'est pas anodin. Cet emblématique lieu de spectacle à Bruxelles, connu pour son atmosphère chaleureuse et son acoustique exceptionnelle, fournira le cadre idéal pour une soirée pleine d'émotions et de réminiscences.

Au cours de cette soirée spéciale, qui s’annonce empreinte de nostalgie, d'émotion et d'énergie positive, Saule revisitera ses plus grands succès, lors d’une performance inédite en compagnie d’invités surprise qui promettent de s’avérer une expérience unique pour tous les fans.

De ses débuts prometteurs à ses albums acclamés, le répertoire de Saule a su toucher les cœurs et transcender les frontières musicales. Ce concert marque également le lancement d'une nouvelle ère pour Saule, préparant le terrain pour un opus acoustique et la sortie de son prochain long playing prévu début 2025.

En attendant, quel plaisir de retrouver une de ses titres phares, « Dusty Men » 'feat. Charlie Winston

Page 5 sur 168