Vendredi Minuit l’heure de Sofia Bolt…

Sofia Bolt est le projet de la musicienne, compositrice et productrice d'origine française Amélie Rousseaux. C'est à Los Angeles, où elle vit depuis son départ de Paris en 2017, qu'elle a enregistré son second elpee, « Vendredi Minuit », ce 10 mai 2024. Entre…

logo_musiczine

Brazen tient la distance…

Après près de dix-huit ans de silence trompeur, Brazen (Genève), revient avec « Distance », une épopée indie-rock ambitieuse où s’entrelacent modulations mélancoliques et harmonies vocales sur un tapis instrumental planant. Les huit titres qui composent…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

30 Seconds To Mars
The Sisters Of Mercy - 09...
Romain Ballez

Romain Ballez

dimanche, 30 juin 2024 16:54

Hellfest 2024 : du 27 au 30 juin

La 17ème édition du Hellfest était attendue depuis un an ; et enfin, le jour ‘H’ est arrivé. Le retour en terres clissonnaises, l'avènement de la grande messe du metal va commencer.

Clisson s'est affublée de ses plus beaux apparats pour accueillir la horde de métalleux venus de tous horizons pour assouvir leur soif de musique extrême.

Mais ne nous attardons pas sur la ville et plongeons rapidement au cœur du sujet en décrivant les changements apportés à l'organisation depuis la dernière édition.

Au rayon des nouveautés et améliorations du site cette année, comment ne pas citer l'arrivée de la Gardienne des Ténèbres ?

Gigantesque machine issue des ateliers de la Compagnie La Machine, la créature a établi ses quartiers en plein centre du site, là où se trouvaient précédemment les brasiers.

Aux détours d'un concert de headliners, les festivaliers s'y rassemblent, comme émerveillés par la prouesse technique et la beauté de la machine.

Impressionnante quoi qu'inerte en journée, c'est vers 22h que la mécanique prend vie, animée par les mains habiles d'une équipe d'au moins 5 personnes.

Du contrôle des pattes métalliques, à l'animation de la tête et du visage en passant par les déflagrations et autres jets d'eau, tout ce petit groupe s'affaire le temps d'une demi-heure pour insuffler une aura menaçante à cette chimère haute de 10 mètres.

On repère également, niché au sein de l’Extreme Market, le stand de l'Atelier du Grand Chic. L'endroit idéal pour vous procurer des posters exclusifs de concerts du Hellfest.

Un passage presque obligatoire cette année vu la qualité des designs proposés.

Moins notable mais tout aussi agréable, le renforcement des navettes de bus entre le parking ouest et le site est à féliciter. Même si des files sont toujours inévitables aux moments clés, comme lors de la fin des concerts de headliners, les files sont moins importantes et largement plus supportables quez lors de l'inauguration du parking, il y a deux ans.

Cette édition de tous les extrêmes nous accueille sous une chaleur accablante. C'est par 34° que le site s'ouvre et commence à vivre les premiers concerts, à commencer par la prestation d’Asinhell sur la Mainstage. Une mise en bouche agréable avant d'entamer les réelles hostilités ; et c'est bien par le concert de Thrown que les échauffourées commencent, suivies de près par le plus grand wall of death asséné par le groupe russe Slaughter to Prevail, mené par Alex Terrible.

Fort heureusement, le reste de cette journée d'ouverture sera plus posé grâce à la darkwave de (Dolch) et le post-rock éthéré de Sylvaine, programmés sur la Temple, avant d'enchaîner et conclure la journée par le rock de Green Lung, Graveyard et All Them Witches sur la Valley.

Le deuxième jour s'annonce plus doux, même si le thermomètre affiche toujours 30° Celsius. Une douceur bienvenue et accompagnée par la fraîcheur des embruns de la marée portés par Houle.

La formation parisienne signée chez Les Acteurs de l'Ombre donne le ton et s'impose sans problème en dispensant les morceaux de son premier Ep sur la Temple.

Autre moment marquant : le concert de The Devil's Trade, caractérisé par la voix envoûtante de son leader, Dávid Makó.

Le hardcore n'est évidemment pas en reste puisque deux des meilleurs concerts du genre se déroulent sur la Warzone : ceux de la formation australienne Speed et américaine, Harm's Way.

De leur côté, les amateurs de metal progressif sont heureux de profiter des sets de Klone, mais aussi et surtout de Ne Obliviscaris. La journée se conclut enfin par Biohazard, band de hardcore américain que l'on ne présente plus.

Nos plus grands espoirs reposent sur la troisième journée. C'est sur la Valley que se produit le légendaire Mr. Bungle, Julie Christmas et Chelsea Wolfe, suivis de près par Kvelertak et Brutus.

C'est aussi malheureusement le jour où la météo choisit d'être la moins clémente, transformant rapidement le site en parc aquatique.

Il en faut cependant plus pour décourager les métalleux qui ont attendu toute l'année pour profiter de cette affiche.

En guise d'ouverture et profitant d'une courte accalmie de la pluie de début de journée, les Danoises de Konvent se produisent sur la Warzone.

Un répit de courte durée qui s'étendra jusqu'aux prestation de Brutus, dont l'affluence a littéralement condamné toute forme d'accès à la Valley, et de Kvelertak, avant que la pluie torrentielle ne reprenne pendant les prestations de Chelsea Wolfe et surtout de Mr Bungle.

Cerise sur le gâteau, après cette journée qui aura mis l'endurance des festivaliers à l'épreuve : le set de Julie Christmas. Elle offre tout simplement le meilleur concert de cette édition, aux côtés de Johannes Persson.

Enfin, cette troisième journée s’achève par Suicidal Tendencies, tandis que la plupart des festivaliers quittent le site après le show de Metallica.

Pour conclure, nous entamons cette 4ème et dernière journée de festival, principalement cette fois encore sur la Warzone. C'est en effet sur ce podium que se déroulent les sets les plus notables ; en l’occurrence ceux de Sorcerer, Gel, Scowl, Show me the Body et évidemment Madball. Mais au sec, cette fois !

Notre coup de cœur de la journée ira cependant à celui de Crosses sur la Valley.

Commençant en grande pompe, la formation doit malheureusement faire face à un problème technique interrompant brusquement sa prestation.

La déception des festivaliers est grande, mais quelques minutes avant la fin prévue du set, le band remonte sur les planches et interprète quelques titres, outre le court bain de foule accompli par Chino Moreno. Un ascenseur émotionnel qui marquera certainement les mémoires.

C'est ainsi que nous quittons le site du Hellfest pour la dernière fois de cette année, sur fond de la voix de Dave Grohl des Foo Fighters qui se produit sur la Mainstage.

Une édition grandiose qui confirme une fois de plus l'hégémonie du festival parmi tous ceux du genre.

Si certains lui reprochent d'avoir pris une trop grande envergure, il n'en reste néanmoins l'un des plus dignes représentants de la scène metal, et offre encore et toujours une programmation de pointe, qui ravit tant les amateurs des groupes plus populaires que ceux qui sont en recherche de découvertes musicales et se cantonnent aux petites scènes.

(Organisation : Hellfest)

Pour les photos, c’est ici

 

 

mardi, 09 juillet 2024 18:25

Pelagic Festival à Maastricht

Le mois d'août approche à grands pas, et avec lui son lot de festivals. L'un des événements marquants de cet été sera bien évidemment l'anniversaire des 15 ans de Pelagic Records.

A cette occasion, le label organisera son propre festival ces 24 et 25 août au Muziekgieterij de Maastricht.

C'est sans surprise que nous y retrouverons une grande partie de leurs groupes phares : The Ocean, Psychonaut, Year of No Light ou encore And So I Watch You From Afar.

Le running order a déjà été communiqué et nous laisse présager de deux journées intenses. Thot, formation de rock belge, ouvrira le bal dès 14:15 le samedi.

Ils seront rapidement suivis par les Français de Lost in Kiev, mais aussi et surtout par Oh Hiroshima, dont le nouvel album "All Thing Shining" vient de paraître, ainsi que de Hippotraktor, forts de leur nouvel opus "Stasis". Cette première journée se conclura en beauté avec The Ocean et les 10 ans de leur album "Pelagial".

La deuxième journée ne laissera pas les festivaliers en reste puisqu'elle accueillera les prestations de Bipolar Architecture, Ef, Briqueville et Psychonaut, avant d'être couronnée par le set d'un invité de marque : Ihsahn.

Un événement à ne pas manquer. Rendez-vous dans quelques semaines à Maastricht !

Running Order : https://www.instagram.com/p/C896E4PNjMA/

Billetterie : https://muziekgieterij.stager.co/Pelagic-Fest/tickets

Tickets Pelagic Records : https://pelagic-records.com/product/pelagic-records-pelagic-fest-2024-hard-tickets/

Le théâtre municipal de Denain, petit bijou d'architecture niché dans le nord de la France, a encore accueilli quelques représentants du black et du thrash metal sur ses planches, le temps d'une soirée.

Cette édition marque quelques améliorations très attendues par le public.

Et tout d’abord, l'ajout d'une petite estrade dans le fumoir ; ce qui a rendu les sets acoustiques beaucoup plus agréables.

Ensuite, l'élargissement de l'offre de nourriture. Plus besoin de se contenter des habituels sandwiches ou hot-dogs, les festivaliers peuvent dorénavant opter pour des Buddha Bowl, une pasta box ou des crêpes.

Tout en affichant sold out, l’édition 2024 a de nouveau été une réussite. Un forfait, cependant à déplorer ; celui de Schizophrenia. Mais la formation a été remplacée en dernière minute par Cryptosis, groupe de thrash metal hollandais.

Le point fort de cette édition restera la prestation atmosphérique et envoûtante de Inferno, groupe de black metal venu tout droit de République Tchèque.

La soirée s’est clôturée par le set de Dodsheimsgard, qui a offert une prestation solide et haute en couleur, particulièrement pour les premiers rangs qui ont pu profiter des  lancers pigments verts du chanteur.

Rendez-vous l'année prochaine pour l'acte IX !

Les photos du festival sont ici

 

 

 

 

Le festival voit son line-up s'agrandir de plus d'une vingtaine de noms avec l'ajout de, entre autres, Baroness, Dvne, Igorrr et Night Verses pour ne pas les citer.

Les groupes belges ne seront pas en reste puisque Hippotraktor, formation originaire de Malines, sera présent avec son nouvel album. On notera également l'ajout des bruxellois de My Diligence.

Liste complète des nouveaux noms :

Baroness - Bernard Minet Metal Band - Black Bile - Broken By The Scream - Crypta - Dvne - Emma Ruth Rundle - Emmure - Exodus - Hippotraktor - Igorrr - Infected Rain - Inhumate - Karras - Lionheart - Monkey3 - Moundrag - My Diligence - Myrath - Night Verses - Nekrogoblikon - Nova Twins - Plini - Rotting Christ - Shy, Low - Squid - Train Fantome - Wargasm

Les pass 1j et 4j sont disponibles à la vente à cette adresse : https://motocultor.seetickets.com/content/billetterie

Site du festival : https://www.motocultor-festival.com

Rendez-vous du 15 au 18 août prochain à Carhaix !

 

dimanche, 31 décembre 2023 18:25

Motocultor 2024

Le Motocultor se déroulera du 15 au 18 août pour sa 15ème édition.

Au programme de cette année, une affiche forte portée par Architects, Meshuggah et Opeth comme headliners.

Les autres groupes ne sont pas en reste puisqu'on retrouvera aussi les Ukrainiens de Jinjer, Clutch, les Danois de LLNN ou encore Liturgy.

Vu par beaucoup comme le petit frère du Hellfest, le festival a pris de l'ampleur et est maintenant une véritable référence du genre.
Anciennement installé à Saint-Nolff pour sa première édition de 2007, le festival se tient depuis l'année dernière à Carhaix, tout comme les Vieilles Charrues.

Rendez-vous cet été pour 4 jours de metal, l'occasion idéale de visiter le Finistère.

Site du festival : https://www.motocultor-festival.com

Billeterie : https://motocultor.seetickets.com/content/billetterie

 

Après la sortie de son dernier album, "The Other One", en début d'année, Babymetal se produisait ce 4 décembre 2023 à l'Ancienne Belgique.

Le groupe japonais nous y avait déjà rendu visite il y a 3 ans, outre son passage en première partie de Sabaton, en mai, dernier au Sportpaleis.

Comme d’habitude, le groupe mené par le trio de chanteuses et danseuses nous a offert un show millimétré.

Ouvrant de manière énergique par "BABYMETAL DEATH", la formation embraie immédiatement par "Gimme Chocolate!!" dans un rythme effréné qui sera soutenu jusqu'à la fin du set.

Setlist :

  1. BABYMETAL DEATH
    2. Gimme Chocolate!!
    3. PA PA YA!!
    4. Distortion
    5. BxMxC
    6. Believing
    7. Brand New Day
    8. Monochrome
    9. METALI!!
    10. Megitsune
    11. Headbangeeeeerrrrr!!!!!
    12. Road of Resistance

La tournée européenne touche à sa fin mais elle sera encore ponctuée par quelques dates, notamment à Barcelone et Madrid.

Vous pourrez néanmoins les retrouver l'année prochaine à quelques festivals, dont le Graspop et le Hellfest qui viennent d'annoncer leur line-up.

Pour les infos sur le groupe, cliquez sur le nom du groupe dans Informations complémentaires, sis en bas de la page



Na de release van hun laatste album 'The Other One' eerder dit jaar, stond Babymetal op 4 december 2023 op het podium van de Ancienne Belgique.

De Japanse band was 3 jaar geleden al eens bij ons op bezoek geweest en opende afgelopen mei voor Sabaton in het Sportpaleis.

Zoals gewoonlijk zette de band, geleid door een trio van zangeressen en danseressen, een onberispelijke show neer.

De band opende energiek met "BABYMETAL DEATH" en ging meteen aan de slag met "Gimme Chocolate!!!" in een uitzinnig ritme dat tot het einde van de set aanhield.

Setlist :

  1. BABYMETAL DEATH
    Gimme Chocolate!!
    3. PA PA YA!!
    4. Distortion
    5. BxMxC
    6. Believing
    7. Brand New Day
    8. Monochrome
    9. METALI!!
    10. Megitsune
    11. Headbangeeeeerrrrr!!!!!
    12. Road of Resistance


De Europese tour loopt ten einde, maar zal nog worden onderbroken door een handvol data, met name in Barcelona en Madrid.

Volgend jaar kun je ze weer zien op een aantal festivals, waaronder Graspop en Hellfest, waarvan de line-up net bekend is gemaakt.

Voor meer informatie over de band, klik op hun naam in de Aanvullende Informatie sectie onderaan de pagina.

Le 11-12-23 à 15:43, Romain Ballez a écrit :

BABYMETAL_AB_01_3N4A5742

BABYMETAL_AB_02_3N4A7780

BABYMETAL_AB_03_3N4A5531

BABYMETAL_AB_04_3N4A5724

 

BABYMETAL_AB_05_3N4A5824

vendredi, 20 octobre 2023 18:42

Soulcrusher 2023 : reportage photos

Au plus grand bonheur des amateurs de doom/sludge/black metal, le Soulcrusher s'est déroulé, une nouvelle fois, cette année, au Doornroosje.

Pour cette nouvelle édition, le festival s'est doté d'une très appréciée 3ème scène.

Si celle-ci reste de faible capacité, elle a permis de limiter l'engorgement de la Red Stage, mais aussi et surtout de mettre en avant des projets plus intimistes.

Parmi ceux-ci, on notera tout particulièrement la performance de Mütterlein. L'impressionnante voix de Marion Leclercq, installée seule avec ses instruments au centre d'une rangée de faucilles, est parvenue à captiver l'audience. Si ce n'est déjà fait, nous vous invitons fortement à découvrir son dernier album en date, "Bring Down The Flags".

Mais les autres scènes n'ont pas été en reste et ont vu défiler un grand nombre de représentants du genre.

Le premier jour a été ponctué par le set de The Devils Trade, actuellement en tournée avec Alcest. Panzerfaust et Misþyrming ont, sans surprise, asséné des sets brutaux. Les amateurs de stoner se sont réjouis face au concert de Belzebong. Enfin, comment ne pas citer le techno/black metal/indus des Japonais de Violent Magic Orchestra, set le plus déjanté de toute cette édition.

Le dimanche a, quant à lui, été marqué par les sets de GGGOLDDD, portant son nouvel Ep, "PTSD", la douce mélancolie du concert de Fvnerals, mais aussi et surtout par la prestation sans faille de Cult of Luna.

Le reportage photos est disponible ici

Le festival a d'ores et déjà annoncé ses prochaines dates.

A vos agendas : le Soulcrusher nous reviendra le 11 et 12 octobre 2024.

https://www.doornroosje.nl/festival/soulcrusher/

 

 

 

Quand il n'est pas à la tête de Tool et A Perfect Circle, Maynard James Keenan exorcise ses démons personnels avec un troisième projet : Puscifer. Un exutoire pour les réflexions plus sombres et plus personnelles qui n'entrent pas tout à fait dans les moules de Tool et d'APC.

Puscifer mêle réflexion profonde et humour cru d'une manière qui est typiquement Keenan, comme en témoignent des titres comme "V Is for Vagina", "Donkey Punch the Night" et "Money $hot".

Puscifer est plus un collectif qu’un groupe proprement dit. Maynard James en est le cerveau. Il y est soutenu habituellement par l'auteur-compositeur-interprète britannique Carina Round et Mat Mitchell (Nine Inch Nails, A Perfect Circle). Et il invite des collaborateurs qui partagent les mêmes idées que lui. A l’instar Tim Alexander de Primus, Tim Commerford et Brad Wilk d'Audioslave et de Rage Against the Machine, ainsi que l'actrice et chanteuse Milla Jovovich.

Connu pour leurs prestations scéniques convaincantes, Puscifer propose de (très rares) spectacles qui brouillent les frontières entre concert et théâtre.

La première partie était assurée par le duo électronique sombre Nightclub

(Source : 013, Tilburg)

Photos Romain Ballez

Puscifer ici

Night Club

 

 

samedi, 04 mars 2023 09:57

In Theatrum Denonium – Acte VII

Une réussite de plus pour le 7ème acte du In Theatrum Denonium.

Installé au cœur du Théâtre municipal de Denain, site historique rénové en 2018, le festival a vu défiler sur les planches, Helleruin, Déhà, Bodyfarm, Deströyer 666 et Mysticum.

Le festival s’est ouvert dès 17h50 par Helleruin, un groupe de black metal issu des Pays-Bas. Cette édition a également été marquée par trois sets de Déhà, logé en marge de la salle, dans le grand salon.

Bodyfarm, remplaçant au pied levé Chapel of Disease, est venu défendre son nouvel album « Ultimate Abomination », tandis que Destroÿer 666 a rempli les allées du festival de son thrash metal.

Enfin, cette édition s’est clôturée par la prestation de Mysticum, formation de black metal industriel, offrant un set solide mais surtout un light show qui a fait plus qu’honneur au lieu.

Retrouvez les photos du festival ici

Site officiel : http://intheatrumdenonium.fr

 

mardi, 19 mars 2019 21:57

Betizfest 2019 ! (update 19/03/2019)

La 17ème édition du Betizfest se déroulera au Palais des Grottes de Cambrai, ces 12 et 13 avril 2019.

Même si la saison des festivals de cet été est encore loin, il n'est jamais trop tôt pour un échauffement. Les amateurs de métal et de musique alternative seront ravis de retrouver, à 2 petites heures de route de Bruxelles, quelques grands noms de la scène métal française ainsi que, entre autres, In Flames et Paradise Lost.

Le line-up est d'ores et déjà connu et complet :

Vendredi 12 avril : Paradise Lost, Rise of the Northstar, Sick of it All, Hangman's Chair et The Lumberjack Feedback.

Samedi 13 avril : In Flames, Mass Hysteria, Bukowski, Pogo Car Crash Control, Sticky Boys, Oddism et Virgil.

Même si l'événement a déjà lieu dans un mois, il n'est pas trop tard pour vous procurer des billets !

Pour plus d’infos : http://betizfest.info/

Et pour la billetterie : https://web.digitick.com/ext/billetterie5/index.php?site=betizfest