Le sextuor turco-néerlandais Altin Gün publiera un nouvel elpee, en mars 2023. En attendant, il nous propose son nouveau single, "Leylim Ley", en écoute là) Les textes de cette chanson classique d'amour perdu et d'exil sont issus de la plume du romancier,…

logo_musiczine

« La symphonie du temps qui passe » n’est pas un album, ni un film, ni une comédie musicale, ni un recueil de poème, dirait Magritte. Porté cœurs et âmes par Daria Nelson et Mathias Malzieu, ce projet projeté à 360 degrés est pourtant exactement tout cela.…

Le camarade X de DEMAGO

Le binôme parisien DEMAGO s’est fait connaitre en 2008, grâce à la sortie de son elpee…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

De nouveaux horizons sonores pour Battan l’Otto…

Écrit par - -

Battan l’Otto (entendez ‘Huit heure pétantes’) est un duo de musiciens/performers installé à Rouen depuis 2005 et qui sévit dans le milieu des musiques actuelles et amplifiées dans un style résolument inclassable, mais que l’on pourrait rapprocher de l’électro-folk expérimental.

Le questionnement traversant leurs parcours artistiques se pose autour des cultures populaires, ouvrières et paysannes, de la tradition orale, dans un souci constant d’actualiser ce répertoire par un contact aux nouvelles pratiques musicales, qu’elles soient liées à l’électronique ou au jeu d’acteur sur instrument.

« Planet Nine », c’est la promesse de découverte de nouvelles planètes, de nouveaux territoires et horizons, comme la recherche non-finie des fins et du sens.

Aujourd’hui, l’heure est à la création d’un nouveau répertoire composé de titres originaux dans sa majeure partie.

Des compositions signées pour les paroles et la musique par Silvia Morini, les arrangements restant dans le domaine du collectif. Chantées aussi bien en anglais qu’en français, ces nouveaux titres viennent nous rappeler l’essentialité dans nos existences, dans l’examen critique du devenir et des possibles.

Le clip de « Dusty world » est à découvrir ici

 

 

 

Informations supplémentaires

Lu 248 fois