Jasper Steverlinck inspiré par Roy Orbison ?

Jasper Steverlinck vient de sortir un nouveau single. Il en parle : ‘« Nashville Tears » est l'une de ces chansons qui m'est venue à moi, instinctivement. Elle a coulé d'un seul jet, comme si la chanson s'était écrite toute seule. Elle évoque un moment très…

logo_musiczine

Glass Beams signe chez Ninja Tune

Glass Beams, groupe énigmatique établi à Melbourne, s'inspire de son héritage indien, infusant son psychédélisme serpentin d'instrumentations cosmiques et de polyrythmies du monde. Son premier album, « Mirage », enregistré en home studio, est une fusion…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

frank_carter_and_the_ratt...
mass_hysteria_ab_08
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

jeudi, 09 février 2023 16:56

L’impact de RIVE…

RIVE dévoile un titre grandiose, féministe et poétique, premier extrait de l'album, "Collision", qui sortira le 21 avril 2023 !

Juliette, la chanteuse, nous appelle à "Rêver grand", à réaliser nos rêves. L’enjeu est féministe puisque les femmes ont du mal à se permettre d’avoir de l’ambition pour elles-mêmes.

Par son aspect grandiloquent et orchestral, la production musicale appuie le coté extraordinaire de pouvoir vivre selon ses aspirations les plus profondes.

Le morceau est accompagné d'un clip, qui met en place un monde onirique, où se côtoient réalité et rêve. Des esprits se promènent dans une ville endormie, traversent plaines et vallées avant le lever du jour. Ces créatures magiques sont les totems des femmes qui construisent leur destinée.

Après un premier opus, "Narcose" (2019), qui a permis à RIVE de s’imposer dans des festivals prestigieux en Belgique et à l’étranger, le duo bruxellois, réunissant la chanteuse Juliette Bossé et le producteur Kévin Brieuc, est donc de retour pour un second LP.

Toujours en français dans le texte, les paroles des onze morceaux explorent et mettent à jour les contradictions de chacun·e, en lien avec les enjeux contemporains. Redessiner les contours de la relation amoureuse, réaffirmer et repenser sa liberté, se permettre, alors qu’on est une femme, de ‘rêver grand’, partir et conquérir de nouveaux territoires, sont autant de thématiques abordées.

La production, dans la lignée de "Narcose", garde son originalité en donnant la part belle à l’orchestration pour mieux contraster avec la voix douce et sensible de Juliette.

Mixé par Lionel Capouillez (Stromae), ce deuxième elpee se veut accessible, dynamique et élégant. En témoigne le choix des artistes invité·es en featuring : le pianiste Sofiane Pamart et la chanteuse suisse Sandor.

Le clip d’animation consacré à "Rêver grand" est disponible

 

jeudi, 09 février 2023 16:55

La grosse machine d’Alex Vargas

Après avoir gravé "Pages" un titre rock psyché, inspiré des années 60, l'auteur-compositeur-interprète danois Alex Vargas change de registre et propose une ballade soft-rock à la saveur délicate et mélancolique. Intitulée "Meant To Be Together", elle précède la sortie de "Big Big Machine" son troisième elpee solo, prévue pour le 3 mars 2023.

Doté d'une rare capacité à traduire les relations humaines complexes en chansons dramatiques avec une justesse remarquable, Vargas décrit, dans "Meant To Be Together", les émotions liées à une rupture unilatérale.

En centrant l'arrangement sur son timbre de baryton profond et élégant, qu’il accompagne d'une guitare acoustique et enrichit progressivement d'une instrumentation complète composée d'une guitare principale, d'un clavier et d'une batterie, Vargas illustre le niveau de libération émotionnelle nécessaire pour surmonter un amour non partagé.

‘Il s'agit de se séparer de quelqu'un sans vraiment comprendre pourquoi ça a mal tourné’, résume Vargas à propos de la chanson. ‘On a l'impression de ne pas avoir pu se faire entendre avant que la situation ne nous échappe’. Sur "Meant To Be Together", Vargas défend l'idée qu'un terrain de jeu inégal est voué à l'échec et que chacun mérite une chance équitable.

En attendant la sortie de cet opus, la session live de "Mama, I've Been Dying" est toujours disponible ici

 

 

Personnage aussi décalé que créatif, Lucie Sue sort son premier album. Entre rock 90’s, indie anglais et alternatif américain, « To Sing In French » est le manifeste d'une hyperactive de la musique. Neuf titres que Lucie Sue accompagne d'un clip pour le morceau éponyme.

« To Sing in French » car oui, Lucie chante en anglais. ‘Pourquoi ne pas se ranger du côté des quotas ? Tout simplement ‘because j’ai pas envie’.

L’intensité, la rugosité et la richesse du songwriting à l’anglo-saxonne de Lucie Sue tendent à démontrer que l’on peut lier la musique classique au rock sans pour autant se perdre dans le lyrisme pompeux.

Cette enfant du Top50, bercée par les groupes britishs des 90’s, s’évade au son de L7, Metallica, ou encore PJ Harvey, après ses cours de violoncelle au conservatoire National de Lyon.

Si l’on retrouve les influences de ces derniers dans les chansons de Lucie Sue, on se laisse surprendre par le spectre largement varié de son univers musical qui n’hésite pas à sauter de passages abrupts en ronronnements de violoncelle. Et tout ceci se retrouvera désormais sur disque !

Le clip du titre maître, « To Sing In French » est à découvrir ici

 

jeudi, 09 février 2023 16:54

Les chroniques habituelles de Diamond Dog

Le patronyme du groupe est une référence évidente à Bowie comme le point de départ d’une réflexion artistique, sensible, tourmentée et foisonnante de références à la culture pop.

La vision dystopique punk et poétique de Diamond Dog commence à prendre forme en 2020 et se concrétise lorsque le groupe est au complet, en 2021. L’écriture et l’interprétation des morceaux puisent leur identité dans les origines de la new wave de la toute fin des 70’s.

Ainsi sa musique résonne sur des titres rythmés, dansants, propulsés dans un écrin vaporeux aux sonorités synthétiques où le chorus règne en maitre.

Le quatuor originaire de Dijon, emmené par un chant lead incarné et viscéral, s’exprime ainsi sur scène à travers une atmosphère incandescente empreinte de la fureur des Cramps, des mélodies romantiques de Liszt, de la poésie de Kipling ou du cinéma de Lynch. Le premier album « Usual chronicles » sortira au printemps 2023.

Pour en savoir plus, le clip de « Usuals chronicles », titre maître du futur opus, est disponible .

 

jeudi, 09 février 2023 16:53

Les mensonges de Goodbye Fortune Tellers

Trio bruxellois incandescent, Goodbye Fortune Tellers propose un rock aux accents garage assaisonné selon l’humeur, drivé par des guitares fuzz lo-fi d’où s’extirpent des mélodies vocales pop obsédantes.

A l’instar de son patronyme contrasté, et dans une approche défaitiste proche du post-punk, le groupe rompt avec une vision du prévisible, et dit adieu aux illusions conscientes.

Dans un sillon d’ambiances glamoureusement sinistres, Goodbye Fortune Tellers prédit un drame, une histoire qui ne pourra pas bien se terminer.

Après avoir arpenté la ville nocturne tout au long de son obsédant premier single “City Lights”, Goodbye Fortune Tellers sillonne le côté sombre de l’être humain sur son deuxième titre “Lies”, porté par des guitares encore plus lourdes et un bridge épique, presque westernien.

“Lies” est en écoute

 

 

jeudi, 09 février 2023 16:52

Tramhaus passe à l’orange…

Tramhaus, la sensation post-punk néerlandaise, a sorti un Ep intitulé "Rotterdam", le 3 novembre 2022.

L'EP recèle quatre titres qui se sont développés de manière organique au cours de l'année dernière, à la fois sur et en dehors de la scène. Quatre chansons criardes et explosives sur la colère et la frustration vécues dans la vie personnelle et dans la société, ainsi que sur des sujets plus introspectifs. Du groove répétitif de "Amour Amour" au versatile "Marwan" qui, lentement mais inévitablement, se transforme en une explosion, inévitablement dans un final bruyant, jusqu'aux cascades furieuses et dissonantes de la finale "Seduction, Destruction".

Le nouvel Ep symbolise les changements continus que nous vivons, tant au niveau individuel que collectif.

Le clip de "The Goat" est disponible .

 

 

Personnage aussi décalé que créatif, Lucie Sue sort son premier album. Entre rock 90’s, indie anglais et alternatif américain, « To Sing In French » est le manifeste d'une hyperactive de la musique. Neuf titres que Lucie Sue accompagne d'un clip pour le morceau éponyme.

« To Sing in French » car oui, Lucie chante en anglais. ‘Pourquoi ne pas se ranger du côté des quotas ? Tout simplement ‘because j’ai pas envie’.

L’intensité, la rugosité et la richesse du songwriting à l’anglo-saxonne de Lucie Sue tendent à démontrer que l’on peut lier la musique classique au rock sans pour autant se perdre dans le lyrisme pompeux.

Cette enfant du Top50, bercée par les groupes britishs des 90’s, s’évade au son de L7, Metallica, ou encore PJ Harvey, après ses cours de violoncelle au conservatoire National de Lyon.

Si l’on retrouve les influences de ces derniers dans les chansons de Lucie Sue, on se laisse surprendre par le spectre largement varié de son univers musical qui n’hésite pas à sauter de passages abrupts en ronronnements de violoncelle. Et tout ceci se retrouvera désormais sur disque !

Le clip du titre maître, « To Sing In French » est à découvrir ici

 

jeudi, 09 février 2023 16:48

La distinction de Sandor…

Le second elpee de Sandor, "La Médaille" est paru ce 3 février 2022. Il fait suite à l’Ep "Bar de Nuit" (2017) et à un opus éponyme, sorti en 2019.

Sur ce long playing, l'autrice-compositrice-interprète et musicienne suisse livre 10 nouveaux titres.

Une écriture toujours aussi poétique et profonde, mais un univers moins sombre et mélancolique à l'instar du single et titre maître, "La Médaille", au cours duquel elle hausse le tempo, ose une rythmique plus enjouée.

Le clip est à découvrir

Sur cet opus figure "Amour Propre", un morceau aux messages pluriels qui a servi de BO au podcast de RTS "Voyage au Gouinistan" réalisé par Christine Gonzales et Aurélie Cuttat.

Il parle d’une part, de notre rapport de dépendance aux réseaux sociaux, du regard des autres, et d’autre part, du rapport qu'elle entretient avec la musique, un monde merveilleux mais parfois impitoyable. Une histoire d'amour-haine aussi autour de la difficulté de s'échapper d'une relation toxique.

Elle nous emmène ensuite vers des versants new wave, presque industriels ("Oui Amen", "Amen" ou encore l'entêtant "Molosse"), s'essaye à un style plus urbain avec 'les limites de ton intelligence' ou virevolte sur une mélodie gainsbourgienne tout au long de "Les peupliers".

Un album complet, audacieux et puissant…

jeudi, 09 février 2023 16:47

La métamorphose d’Asia

Asia est une jeune bruxelloise de 23 printemps. Très tôt, elle compose des chansons sur sa guitare. Elle croise aussi la route du musicien et producteur Marco Locurcio qui l'encadre et l'aide à baliser sa musique. À transformer la bedroom artist en autrice-compositrice-interprète et à compiler le tout sur un premier Ep intitulé "Choked Up" qui paraît en 2019.

Grâce au titre « Church », qui lui sert d'ambassadeur, elle se fait repérer et passe sur la très prisée chaîne américaine de radio NPR dans le programme ‘All Songs Considered’ et réussit à placer d'autres morceaux sur des médias alternatifs comme EARMILK.

Elle digère ensuite ces premières percées, passe du temps à composer la suite et revient aujourd'hui avec un premier album intitulé "Metamorphosis". Un elpee réunissant 10 plages, comme autant de caresses auditives que la jeune femme aime toujours susurrer aux oreilles de ses auditeurs. Des changements de vie, des caps à passer, des étapes à franchir qu'elle aime dépeindre de son timbre de voix si singulier.

Premier extrait de celui-ci, « Vitriol » (en version ‘live’, ici

https://www.youtube.com/watch?v=cbxWmD4T6eM&t=57s

) dépeint un week-end durant lequel elle a vu, elle a su que rien ne serait plus pareil après. Comme si elle avait passé au vitriol certaines dynamiques et qu'il était temps pour elle de perdre sa peau tel un serpent, de muer, d'avancer et de laisser derrière elle certaines choses à jamais.   

Le clip consacré à « Church », titre extrait de son premier Ep, « Asia », lui a permis de faire cybervoyager le projet outre-Atlantique, et il est à découvrir

 

jeudi, 09 février 2023 16:46

Une Sainte Barbe hebdomadaire…

Depuis ses débuts en 2019, Sainte Barbe a pour objectif d'explorer de multiples genres musicaux à travers le prisme de la musique électronique. Il utilise ses guitares, son piano et sa basse et y mélange différentes sonorités qu'il a pu trouver sur son chemin. Il est très certainement un scientifique de la musique qui expérimente et veut pousser la French Touch au-delà de ses frontières connues.

Afin d'élargir son spectre musical, Sainte Barbe s'est lancé le défi de sortir une nouvelle chanson chaque semaine pendant un an : ‘Sainte Barbe Weekly’, qui s'est terminé ce vendredi 27/01/2023.

Grâce à cette immersion musicale hors du commun, Sainte Barbe a trouvé de nombreuses façons d'explorer et d'ajouter à sa palette musicale de nouvelles sonorités tels que le jazz, la néo soul, l'indie rock, la disco house et même la musique classique.

Cette performance hebdomadaire inhabituelle a été mentalement et physiquement difficile mais a définitivement transformé Sainte Barbe en un producteur de musique atypique et aguerri. Tout au long du défi, il a publié 52 tracks et en a sélectionné aujourd’hui 30 pour créer trois nouveaux albums.

Ceux-ci sortiront en mars, avril et mai 2023.

▪ 03 Mars 2023 : « Galactic II »

▪ 07 Avril 2023 : « Change the Rules »

▪ 05 Mai 2023 : « Chasing the Sun »

« Soleil Lunaire » (feat. Alexis Muratti) est en écoute

 

 

Page 18 sur 163